Annette Wieviorka : « Ce sont mes tombeaux que je dessinais là »

Marchand ambulant
Marchand ambulant ©Getty - Buyenlarge
Marchand ambulant ©Getty - Buyenlarge
Marchand ambulant ©Getty - Buyenlarge
Publicité

Sous la plume d’Annette Wieviorka, parce qu’elle a entendu les témoins, parce qu’elle a parcouru leurs lieux, parce qu’elle a lu les archives, des vies réapparaissent.

Avec
  • Annette Wieviorka Historienne, directrice de recherche honoraire au CNRS et vice-présidente du Conseil supérieur des Archives
  • Manon Pignot Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Picardie-Jules Verne

Les voici qui surgissent d’un monde disparu, détruit par la persécution, saccageant leurs joies, leurs espoirs, leur indéfectible confiance dans l’histoire qui, ils en étaient certains, allait faire triompher les progrès humains.

L’écrivain volubile Wolf Wieviorka et le tailleur taiseux Chaskiel Perelman, leurs femmes Guitele et Chawa, leurs enfants, étaient tous issus d’une famille juive débarquant de Pologne dans le Paris des années 20.

Publicité

Lorsqu'Annette Wieviorka demandai à son père Aby à quelle date il a compris que Wolf, son père, ne reviendrait jamais d’Auschwitz, c’est dans les années 1970, et il ne sait quoi répondre.

Alors c’est à elle peut-être, sa fille historienne d’écrire pour refermer leurs tombeaux car non, ils ne reviendront pas. Mais ils peuvent réapparaitre par la grâce d’une écriture sensible et savante, quand sonne l’heure d’exactitude. « Ce sont mes tombeaux que je dessinais là ». Tombeaux. Autobiographie de ma famille vient de paraître aux éditions du Seuil et son autrice, Annette Wieviorka, vient nous en parler, avant que la sociétaire du jour, Manon Pignot, ne la rejoigne dans la seconde partie de l’émission.

Bibliographie

Annette Wieviorka, Tombeaux. Autobiographie de ma famille, Paris, Seuil (« Fiction & Cie », 2022.

Annette Wieviorka, Mes années chinoises, Paris, Stock, 2021.

Annette Wieviorka, L’heure d’exactitude. Histoire, mémoire, témoignage. Entretiens avec Séverine Nikel, Paris, Albin Michel, 2011.

Mathilde Raczymow, « Berthe et Léna », d ocumentaire radiophonique réalisé par Gaël Gillon, diffusé sur France Culture le 9 février 2020

Robert Bober, Quoi de neuf sur la guerre ?, Paris, POL, 1993.

Daniel Mendelsohn, Les Disparus, traduction Pierre Guglielmina, Paris, Flammarion, 2007.

L'équipe