Algérie 1962, le corps de l'histoire

L'Algérie devient un État indépendant, 1962
L'Algérie devient un État indépendant, 1962 ©Getty - Keystone-France/Gamma-Keystone
L'Algérie devient un État indépendant, 1962 ©Getty - Keystone-France/Gamma-Keystone
L'Algérie devient un État indépendant, 1962 ©Getty - Keystone-France/Gamma-Keystone
Publicité

Comment sortir d’une guerre qui ne disait pas son nom ? Comment vivre la peur et la joie, la fête et la violence, l’espoir bien sûr mais déjà la désillusion,? Malika Rahal nous fait entendre une magnifique histoire chorale, celle de ceux qui partent et de ceux qui restent.

Avec
  • Pap Ndiaye Homme politique et historien français
  • Malika Rahal Historienne, spécialiste de l’histoire algérienne depuis l’indépendance et du Maghreb contemporain

Slimane Zeghidour avait huit ans, et avait passé toute son enfance dans un camp de regroupement, comme un quart des Algériens en 1962. Ce jour-là, dit-il, pour la première et la dernière fois de sa vie, il a vu son père danser. Il le dit devant la caméra d’un très beau documentaire disponible sur Arte.fr, « En guerre(s) pour l’Algérie », dont on parlera dans la seconde partie de notre émission. Ce jour-là, c’était il y a soixante ans, le 19 mars 1962.

Comment sortir d’une guerre qui ne disait pas son nom ?

Comment vivre la peur et la joie, la fête et la violence, l’espoir bien sûr mais déjà la désillusion,? Ce n’est pas d’un jour seulement dont nous parlerons aujourd’hui mais d’une année entière, 1962, pour tenter de comprendre ce qu’elle a fait à ceux qui partent et ceux qui restent.

Publicité
Affaires sensibles
53 min

Combattants du FLN, harkis, pieds-noirs, prisonniers, déplacés, réfugiés, rapatriés : dans son dernier livre Alger 62. Une histoire populaire, l’historienne Malika Rahal entend le témoignage de tout le monde, et nous propose une magnifique histoire chorale.

Car c’est cela, l’histoire du temps présent — une manière d’accueillir la voix de toutes et tous, de la susciter aussi, d’entendre ce qui se dit et ce qui se tait, et de prendre tout cela à bras le corps.

Si 1962 est un événement de longue durée, c’est parce qu’il s’attarde dans les corps

Et que le corps de chacun, celui qui souffre et celui qui exulte, devient, c’est le titre de notre émission, le corps de l’histoire. On en parle dans « Histoire de » avec Malika Rahal, bientôt rejointe par notre sociétaire du jour, Pap Ndiaye.

BIBLIOGRAPHIE

  • Raphaëlle Branche et Rafael Lewandowski, En guerre(s) pour l’Algérie, série documentaire de six épisodes de 52 minutes diffusée sur Arte et accessible sur www.arte.fr.
  • Raymond Depardon, Kamel Daoud, Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019, Alger-Marseille,
  • Tragédies algériennes 1830-2022 (L’Histoire, collection n°95, 2022).
  • Ann Laura Stoler, La chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial [éd. or. 2003], trad. franç. Sébastien Roux, Paris, La Découverte, 2013.

L'équipe