Bernard Pivot; 2017 ©AFP - Romain Lafabregue
Bernard Pivot; 2017 ©AFP - Romain Lafabregue
Bernard Pivot; 2017 ©AFP - Romain Lafabregue
Publicité
Résumé

Est-ce que tweeter c'est faire de la poésie ? C'est la question qui sera posée ce soir à Bernard Pivot, journaliste. A ses côtés Régis Descott, Jean Moundir et Clara Beaudoux

avec :

Jean Moundir (Twittos), Régis Descott (Ecrivain), Clara Beaudoux, Bernard Pivot (Journaliste et critique littéraire).

En savoir plus

2,5 millions d'utilisateurs en France, plus de 500 millions de tweets envoyés tous les jours dans l'Hexagone... Twitter a pris une place importante dans le paysage français des réseaux sociaux. Et il se démarque avec cette différence, bien connue : limiter l'utilisateur à un message de 140 caractères.

Une contrainte avec laquelle le journaliste et écrivain Bernard Pivot, notre invité de ce lundi, s'amuse tous les jours. Ce fou de tweets est sur le plateau d'Histoire(s) d'un soir pour répondre à Giulia Foïs.

Publicité
Bernard Pivot
Bernard Pivot
© Radio France - Fanny Cohen-Moreau/ Radio France

Ce qui est formidable à tweeter, c'est qu'on est libre.

La meilleure définition de Twitter que j'ai donné, c'est un réseau choral dont tous les membres sont des solistes et c'est ça qui me plaît beaucoup dans Twitter.

Est-ce que les tweets peuvent remplacer les vers de la poésie ?

Bernard Pivot répond franchement: "ce n'est pas un objet littéraire". Il explique que Tweeter a plus touché le journaliste en lui que son amour des mots. Il admet : "C'est un outils de communication incroyable". Il l'associe à un feu de brousse qui se propage au fil des retweet et des partages. Mais pour autant la poésie n'a rien à envier à tweeter.

"Je suis une sorte de moraliste qui essaye de faire rire ses contemporains ou de les alerter sur des choses un peu bizarre de l'existence, c'est tout."

c'est un exercice mental, un exercice de style. Pour moi, c'est merveilleux.

Pour répondre, en première heure, aux côtés de Bernard Pivot :

- Jean Moundir, plus connu sous le pseudo @supermegadrivin est un des « tweetos » les plus drôles de la twittosphère. Il est suivi par plus de 104 000 personnes sur la plateforme de micro-blogging. Il vient d'ailleurs de publier chez Flammarion, un recueil des meilleurs dans "Le Livre le plus drôle du monde (après celui de Valérie Trierweiler) ".

- Clara Beaudoux, journaliste, auteur de "Madeleine Project", un livre dans lequel elle raconte l'histoire de sa colocataire, ou plutôt l'ancienne occupante de son appartement, qui aurait eu 100 ans cette année. Et tout ça en tweets. Tout commence quand elle découvre les affaires personnelles de cette Madeleine dans la cave, jamais vidée. Alors, Clara Beaudoux décide de partager ses découvertes avec la twittosphère. Et ça a marché. Le #Madeleineproject était un des hashtags les plus partagés.

Jean-Moundir et Clara Beaudoux
Jean-Moundir et Clara Beaudoux
© Radio France

Pour la deuxième heure de l'émission, Bernard Pivot a décidé d'inviter Régis Descott, écrivain français. Auteur de thrillers, il vient de publier "Vacher l’Eventreur", d’après l’histoire du tueur de bergers, jugé et exécuté à Bourg-en-Bresse en 1899.

Bernard Pivot et Régis Descott
Bernard Pivot et Régis Descott
© Radio France - Radio France / Andréane Meslard
Références

L'équipe

Giulia Foïs
Giulia Foïs
Giulia Foïs
Production
Jérôme Boulet
Réalisation
Fanny Cohen Moreau
Collaboration
Caroline Pomès
Collaboration
Andréane Meslard
Collaboration