Jean Castex libéré. Ici le 11 mai 2022
Jean Castex libéré. Ici le 11 mai 2022
Jean Castex libéré. Ici le 11 mai 2022 ©Getty - PHOTOPQR/LE PARISIEN
Jean Castex libéré. Ici le 11 mai 2022 ©Getty - PHOTOPQR/LE PARISIEN
Jean Castex libéré. Ici le 11 mai 2022 ©Getty - PHOTOPQR/LE PARISIEN
Publicité
Résumé

Il va falloir s'accoutumer à sa disparition des écrans de télé... On nous annonce la libération imminente de Jean Castex, après 679 jours dans l’enfer de Matignon.

En savoir plus

C’est sans doute très long -peut-être trop long- pour un homme qui n’avait jamais eu l’ambition de devenir Premier Ministre. On ressent comme un mélange d’impatience et de lassitude de la part de Jean Castex, qui ne cesse d’enchaîner les pots de départs et de prolonger ses adieux tout en laissant bien comprendre qu’il a hâte de quitter les lieux.

Signe d’une certaine décontraction révélée par la Dépêche la semaine dernière, le Premier Ministre a été aperçu en terrasse d'un bar à Tarascon-sur-Ariège. Il n’en peut plus Jean Castex, lui qui rêve de rendre les clefs de Matignon depuis le second tour de la présidentielle.

Publicité

Sait-on ce qu’il fera après son départ de Matignon ?

On ne sait pas. On ne sait même pas quand il quittera Matignon, on suppose que ça sera après lundi puisqu’il doit encore assister dimanche à une messe célébrée par le Pape au Vatican pour la canonisation de trois bienheureux français. La seule certitude, c’est que Jean Castex s’offrira trois semaines de vacances en famille dès que le nom de son successeur sera connu…

Son avenir en politique semble incertain mais c’est sa volonté la plus stricte. Il aurait refusé de faire partie du prochain gouvernement, refusé aussi de se présenter aux élections législatives ou sénatoriales. Bref, Jean Castex n’espère qu’une chose : qu’on lui foute la paix.

Le Président va-t-il le regretter ?

Si Emmanuel Macron semblait vraiment soulagé par le départ de son prédécesseur Edouard Philippe, il semble cette fois un peu chafouin à l’idée de se séparer de Jean Castex, dont il ne cesse de louer la loyauté…

C’est-à-dire sa faculté à ne pas faire d’ombre au Président de la République. Et sur ce plan là, Jean Castex c’est un peu l’anti-Edouard Philippe. Tous deux sont énarques, certes, mais leurs styles sont aux antipodes : flegme un peu rigide pour l’un, jovialité chantante pour l’autre…

Et vous, il va vous manquer ?

À lire aussi : Castex dans le texte

Pour être tout à fait sincère, Jean Castex n’a pas encore quitté Matignon qu’il nous manque déjà. On avait fini par se faire à cet ovni de la politique, ce technocrate sympathique, inlassablement en déplacement pour porter la bonne parole présidentielle sur le terrain.

À l’heure des comptes, son bilan carbone pèse sans doute plus lourd que son bilan politique entravé par le covid, mais soyons indulgents avec l’ancien élu de terrain qui aura tout de même réussi un tour de force en redonnant un semblant d’empathie à un pouvoir qui en manquait cruellement.

Références

L'équipe