Ici affiches électorales de 2012
Ici affiches électorales de 2012
Ici affiches électorales de 2012 ©AFP - REMY GABALDA
Ici affiches électorales de 2012 ©AFP - REMY GABALDA
Ici affiches électorales de 2012 ©AFP - REMY GABALDA
Publicité
Résumé

Les affiches électorales fleurissent sur les panneaux près des bureaux de vote, on découvre des visages nouveaux, c’est une période politique un peu particulière…

En savoir plus

Divine saison, c’est l’heure de la chasse aux amateurs ! Les semaines qui précèdent les législatives sont toujours accompagnées d’un feu d’artifice de surprises politiques et de malaises télévisuels (notamment) en cascade. Parmi les ratages devenus des incontournables, il y a bien évidemment celui du ou de la candidate RN, qui comme un bachelier paresseux, a fait l’impasse sur une partie du programme et ne parvient pas à répondre à une question pourtant très simple sur une mesure phare du parti…

On voit en général la panique s’emparer du candidat qui lance des regards désespérés vers l’animateur implorant qu’on lui souffle un indice ou qu’on coupe la caméra. Bref, les partis politiques ne prennent manifestement plus le temps d’évaluer les compétences ou la probité des militants qu’ils envoient à l’élection. Et c’est bien dommage, car une simple vérification des publications numériques des candidats leur éviterait d’investir des pieds nickelés de la politique…

Publicité

Tous les novices ne sont pas forcément des incompétents !

Non et heureusement. À contrario, il y a aussi des élus que l’on prenait pour de vrais professionnels qui laissent éclater au grand jour leur manque total de sens politique après pourtant des années de mandat.

C’est le cas du député PS de Charente Jérôme Lambert, élu six fois à l’Assemblée nationale et dont on a appris qu’il occupait un HLM parisien depuis 20 ans. Pour sa défense, il explique que « les loyers sont trop chers à Paris »… ce qui, sur un plan factuel est incontestable, les loyers sont trop élevés à Paris. Pour autant, il est assez peu probable que cet argument fasse mouche auprès de l’électeur lambda à qui il arrive aussi de rencontrer quelques difficultés pour se loger...

Tous les partis politiques font-ils preuve d'un peu de candeur ?

Oui, absolument tous. Outre les histoires divertissantes de trahison et de dissidences un peu partout, on a vu ces derniers jours plusieurs formations politiques gênées aux entournures en raison de candidats qu’ils avaient investis sans leur faire passer d’examen de conscience...

Ce fut le cas à la France insoumise avec le retrait de Taha Bouhafs pour soupçon de harcèlement et violences sexuelles, ou dans la majorité présidentielle avec le retrait de Jérôme Peyrat, condamné en justice pour violences conjugales… Dans un cas comme dans l’autre, c’est la morale qui l’a emporté sur le droit, car aucun des deux n’était inéligible. Au bal des amateurs comme au bal des débutants, le faux-pas est toujours éliminatoire…

Références

L'équipe