Christian Jacob, le président du parti Les Républicains, juin 2021 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Christian Jacob, le président du parti Les Républicains, juin 2021 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Christian Jacob, le président du parti Les Républicains, juin 2021 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Publicité
Résumé

C'est Christian Jacob, le président du parti Les Républicains, qui a prononcé cette formule hier, disant : "on n’est pas obligés d’être la droite la plus bête du monde".

En savoir plus

Il faut dire que Les Républicains est dans une sacrée mélasse, même si c’est une mélasse paradoxale : la France, aujourd’hui,  penche clairement à droite, ça c'est Jerôme Fourquet, de l’Ifop, qui le dit, et pourtant, LR n’a jamais été aussi loin du pouvoir.

C’est un parti rétréci. Les deux principaux candidats à la présidentielle issus de ses rangs, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, l’ont quitté. Tout comme des maires emblématiques, Christian Estrosi à Nice et Hubert Falco à Toulon.

Publicité

Mais donc, Christian Jacob a proposé une solution hier…

Sa solution, c’est de faire réaliser par le CEVIPOV un panel de 15 000 personnes proches des valeurs de la droite et du centre pour essayer de dégager un candidat naturel d’ici l’automne. 

La suite à écouter...

Références

L'équipe

Etienne Gernelle
Production