Michel Bouquet ©AFP - Joël Saget
Michel Bouquet ©AFP - Joël Saget
Michel Bouquet ©AFP - Joël Saget
Publicité
Résumé

96 ans dont 75 à exercer ce métier qu'il aimait par dessus tout et qu'il a transmis à plusieurs générations d'apprentis comédiens. Vincent Josse et Laure Adler rendent hommage à Michel Bouquet. L'occasion de le (ré)entendre parler de son art.

avec :

Muriel Robin (humoriste et actrice française), Philippe Torreton (Comédien).

En savoir plus

Il vivait principalement pour le théâtre, pour les textes, même s'il a souvent prêté aussi son visage minéral et sa voix de basse au cinéma. Michel Bouquet a consacré sa vie à sa passion : les textes des auteurs et l'incarnation de leur mots. Il a joué Molière, Beckett, Shakespeare, Anouilh, sans jamais se lasser, en apprenant toujours

Truffaut qui le dirigea dans La mariée était en noire et La sirène du Mississipi s'amusait même à dire que "Bouquet était un acteur qui répétait les scènes après les avoir jouées."

Publicité

Il y a trois ans il avait dû se résoudre à lever le pied. Le corps ne suivait plus. Michel Bouquet après 75 ans au service des auteurs et du public décidait de ne plus remonter sur scène. La scène, avant le cinéma, parce qu'il se sentait disait-il, "plus nécessaire au théâtre qu'au cinéma".

Dans cette émission spéciale, vous pourrez le ré-entendre évoquer "les fragments de sa vie et de son art" avec Laure Adler dans Studio Théâtre. Il y parle notamment de ses débuts, de Gérard Philippe, de Jean Vilar et de Ionesco. De l'admiration qu'il portait à l'auteur du Roi se meurt, pièce qu'il reprenait une nouvelle fois à l'époque (2010).

Une pièce qu'il évoquait à nouveau quatre an plus tard dans l'Atelier que lui consacrait Vincent Josse. Atelier ou il parle aussi de Molière, Shakespeare, Camus, Anouilh, bref de sa vie : le théâtre

38 min

Le passeur

Dans la deuxième partie de cette spéciale, Vincent Josse évoque sa mémoire, son nom, son jeu, sa personnalité et sa pédagogie. Michel Bouquet a enseigné au Conservatoire,

Muriel Robin se souvient : "J'ai eu Michel Bouquet comme professeur en première année. J'ai essayé un autre professeur en deuxième année, mais Michel Bouquet me manquait trop, donc je suis reparti avec Michel Bouquet et j'ai essayé un professeur en troisième année et Michel Bouquet me manquait encore trop. Je voulais en prendre, en prendre, tant qu'il était possible. Donc je suis restée trois ans avec Michel Bouquet et comme j'ai eu raison."

Après ces trois années d'enseignement, la comédienne est restée proche de son professeur : "Je garderai l'image de cet homme à qui j'avais le droit de tenir le bras lorsqu'on était sur les grands boulevards, près du Conservatoire et que j'écoutais parler avec cette intelligence. C'est la première fois que je voyais autant d'intelligence d'aussi près. Et il m'a fait le cadeau de m'offrir ça pendant 45 ans. Donc j'ai cette image de moi à son bras. Je vois d'abord l'homme parce que j'ai beaucoup aimé l'homme."

À l'inverse, Philippe Torreton n'a jamais eu Michel Bouquet comme professeur et c'est l'un de ses grands regrets : "J'avais tenté le concours du Conservatoire dans l'espoir de le rencontrer. Il était professeur en première année. J'ai réussi miraculeusement ce concours et donc l'espoir grandissait, mais il est passé en deuxième année. Quand je suis entrée en deuxième année, il a été mis à la retraite et il a quitté l'enseignement. Donc, ça s'est joué à peu."

Denis Podalydès qui fut aussi son élève, a écrit sur Michel Bouquet dans La Voix Off. Et voilà le moment où Podalydès spectateurs se souvient de l'acteur Bouquet en scène : "Je le regarde, de tout en haut du théâtre, le considère, l'examine, le dévore, l'enfonce dans ma mémoire. Ses cheveux blancs, son œil de requin, sa silhouette, sa voix cerveau. Il ne sait rien ne veut rien savoir de nos vies privées dont il ne se mêle jamais. Aucune allusion à la sienne. L'existence particulière et quotidienne ne le concerne pas. La vraie vie est au théâtre. Le théâtre, les pièces, les auteurs que nous devons travailler au Conservatoire. C'est cela la vie."

Pour aller plus loin, réécoutez Michel Bouquet dans les émissions de France Inter

Références

L'équipe

Marie Mougin
Coordination
Laure Adler
Collaboration
Vincent Josse
Vincent Josse
Vincent Josse
Journaliste