Le philosophe Jean-Jacques Rousseau méditant dans le parc de la Rochecordon - Peinture d'Alexandre-Hyacinthe Dunouy
Le philosophe Jean-Jacques Rousseau méditant dans le parc de la Rochecordon - Peinture d'Alexandre-Hyacinthe Dunouy
Le philosophe Jean-Jacques Rousseau méditant dans le parc de la Rochecordon - Peinture d'Alexandre-Hyacinthe Dunouy ©AFP - Photo Josse / Leemage
Le philosophe Jean-Jacques Rousseau méditant dans le parc de la Rochecordon - Peinture d'Alexandre-Hyacinthe Dunouy ©AFP - Photo Josse / Leemage
Le philosophe Jean-Jacques Rousseau méditant dans le parc de la Rochecordon - Peinture d'Alexandre-Hyacinthe Dunouy ©AFP - Photo Josse / Leemage
Publicité
Résumé

Jean-Jacques… Il est peu d’auteurs qu’on aborde ainsi, par le prénom. C’est le signe d’une célébrité, inouïe à son époque, et d’une grande familiarité maintenue par Rousseau avec ses lecteurs, à travers les siècles et les pays.

avec :

Florent Guénard (Maitre de conférences à l’Université de Nantes, rédacteur en chef à laviedesidees.fr), Martin Rueff (Poète, critique et traducteur, maître de conférence à l'U.F.R. "Lettres, arts et cinéma" de L'Université Paris-Diderot (Paris VII), enseignant à l'Université de Bologne, professeur à l’Université de Genève où il occupe la chaire du 18ème).

En savoir plus

Prénom : Jean-Jacques, l'un des rares auteurs qu'on aborde par son prénom

Nom : Vous avez déjà compris qu'il s'agit de Rousseau

Publicité

Naissance : Le 28 juin 1712. A Genève, d'une famille plébéienne : sa mère mourra dix jours après sa naissance.

Genève ou il commencera toutes sortes d'apprentissages : il se distinguera du groupe social des philosophes par son appartenance revendiquée au peuple.

Mariage ? Tardif avec Thérèse Levasseur après un long compagnonnage revendique. Thérèse est lingère, sait à peine lire l'heure, "elle est restée ce que l'a faite la nature".

La période heureuse : Avec Madame de Warens, rencontrée en 1728 qu'il appellera maman. Elle l'initie à l’amour à la campagne, à la musique.

La période d'ascension : Ininterrompue des années 1740 jusqu'à la publication de « La Nouvelle Héloïse » en 1761. On peut  parler de lui comme d'une célébrité au sens contemporain du mot. Célébrité aussi dangereuse qu'elle est porteuse.

La période malheureuse : La condamnation de L’« Émile » en 1762 à Genève comme à Paris fait longtemps de lui un proscrit.

Il prend la figure du persécuté, voix clamant dans le désert.

Après son retour en France, les premières lectures publiques des Confessions se heurtant à un silence hostile, il est contraint de ne plus envisager que des publications posthumes : pour « Les Confessions », « Rousseau juge de Jean-Jacques », et « Les Rêveries du promeneur solitaire ».

La mort : Le 2 juillet 1778. Il est enterré chez son hôte d'Ermenonville, le marquis de Girardin, avant d'être panthéonisé en 1794.

Ouvrages de Jean-Jacques Rousseau :

  • Œuvres complètes (en 5 volumes) Bibliothèque de la Pléiade
  • Émile ou De l'éducation GF
  • Les Confessions Folio - Gallimard
  • Rousseau juge de Jean-Jacques Honoré Champion
  • Les Rêveries du promeneur solitaire GF

Autres ouvrages :

  • Blaise Bachofen, Bruno Bernardi, André Charrak et Florent Guénard Philosophie de Rousseau Classique Garnier
  • Raymond Trousson et Frédéric S. Eigeldinger (dir.) Dictionnaire de Jean-Jacques Rousseau Honoré Champion
  • Bruno Bernardi La fabrique des concepts : recherches sur l'invention conceptuelle chez Rousseau Honoré Champion

Le site de la Société Jean-Jacques Rousseau qui poursuit l'étude de l'œuvre du citoyen de Genève et la préservation du patrimoine rousseauiste inscrit au registre Mémoire du monde de l'UNESCO