Psychiatrie, la grande oubliée de la médecine française (rediffusion)

Dépression
Dépression ©Maxppp - Vanessa Meyer
Dépression ©Maxppp - Vanessa Meyer
Dépression ©Maxppp - Vanessa Meyer
Publicité

La psychiatrie française traverse une crise. Depuis plusieurs années, de nombreux praticiens alertent les pouvoirs publics, et en septembre, ont eu lieu des Assises de la psychiatrie et de la santé mentales conclues par Emmanuel Macron.

Début avril, un certain nombre des mesures  annoncées sont entrées en vigueur. C’est le cas notamment de l’emblématique prise en charge pour tous, de huit consultations annuelles chez un psychologue. 

Parmi les autres mesures annoncées, pour un montant d’un milliard neuf cents millions sur cinq ans, 800 créations de postes dans les Centres médico-psychologiques.

Publicité

Alors que la crise sanitaire a bien sûr aggravé l’état de santé mentale des Français, un tiers d’entre eux souffrent désormais de troubles psychiques ou de dépression…

La situation était particulièrement critique dans le secteur de la pédo-psychiatrie. Le gouvernement a donc annoncé notamment l’installation d’une « Maison des adolescents » par département et le recrutement de 400 personnels supplémentaires en trois ans pour les centres médico-psychologiques infanto-juvéniles. Il s’agit de faire face au désarroi de très nombreux parents.

Déjà diffusé en juin dernier, ce reportage de Danielle Messager dressait un état des lieux sans concession de ce secteur jusque-là délaissé de notre système de santé. Il commence à l’entrée de l’un des plus grands CHU de France, l’hôpital Henri Mondor de Créteil.

« Psychiatrie, la grande oubliée de la médecine française », c’était un reportage de Danielle Messager, prise de son Fabien Gosset, Thomas Robine et François Rivalan.

Réalisation, Violaine Ballet, assistés de Martine Meyssonnier. Mixage, Dhofar Guerrid.

Un reportage déjà diffusé le 27 juin dernier.

L'équipe