En quête d'ovnis : plus de transparence, toujours autant de mystère

Ovnis
Ovnis ©Radio France - Ovnis
Ovnis ©Radio France - Ovnis
Ovnis ©Radio France - Ovnis
Publicité

Après des décennies de culture du secret aux Etats-Unis, le Pentagone annonce la création d’un "Bureau de résolution des anomalies". En France, les enquêteurs du Geipan (Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) reçoivent près de 700 témoignages par an.

C’est un tournant dans l’histoire de l’observation des objets volants non identifiés. Face au public, dans une émission de télévision l’an dernier, l’ancien président des Etats Unis reconnaît l’existence de dizaines d’enregistrements, effectués par des pilotes américains entre 2004 et 2021. 144 cas au total, dont 143, qui restent inexpliqués. Le point de départ, c'est une enquête du New York Times, publiée en 2017, qui fait apparaître des enregistrements militaires d'objets volants non-identifiés.

Après des décennies de culture du secret, la Nasa lance une enquête, le Pentagone annonce la création d’un « Bureau de résolution des anomalies tout domaines » (AARO), puis rédige un premier rapport sur les objets volants non identifiés, à destination du congrès. La publication du second, retardée cet automne, est attendue par les journalistes, scientifiques et ufologues du monde entier.

Publicité

En France, depuis 45 ans, c'est le GEIPAN (le groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés), qui recense les cas d'observation d'ovnis, mène des enquêtes, et cherche des explications. L'organisme comptabilise environ 700 témoignages chaque année. Dans plus de 97 % des cas, les phénomènes sont explicables, qu'il s'agisse de phénomènes météorologiques, de lanternes thaïlandaises volantes lancées pendant des fêtes de mariages, ou de rentrées atmosphériques des fusées chargées de lancer les satellites Starlink de la société Space X. Seuls 3,3 % des cas restent aujourd'hui totalement inexpliqués.

Au-delà des hypothèses, des croyances, des fantasmes aussi, le véritable enjeu, c’est la surveillance du ciel. Chaque jour, 12 000 aéronefs se déplacent dans l’espace aérien Français. Aux moments les plus chargés de la journée, 1400 peuvent survoler simultanément le territoire. Ils sont suivis par 70 radars, répartis un peu partout en France. Avec 3 centres de détection et de contrôle, et des informations centralisées dans la base 942, de Lyon Montverdun, qui régulièrement transmet des informations sur des phénomènes aérospatiaux non-identifiés au GEIPAN.

En quête d'ovnis : plus de transparence, toujours autant de mystère.

Un reportage de Mathieu Mondoloni

Prise de son Lucien Lefevre et Thomas Robine

Réalisation Jérôme Chélius assisté de Martine Meyssonnier

Mixage Marie Lepeintre

Pour aller plus loin :

États-Unis : création d’une nouvelle agence pour enquêter sur les ovnis, Science Post, 29/07/2022

Vidéos d’Ovni déclassifiées par le Pentagone : décryptage et précisions, The Conversation, 05/05/2020

Qui se cache derrière le GEIPAN, le « bureau des ovnis » en France ?, National Geographic,

L'équipe