Mocro Maffia, quand la violence des cartels déferle sur l'Europe

Les règlements de compte au sein de la Mocro Maffia ont fait plus de 100 morts en dix ans.
Les règlements de compte au sein de la Mocro Maffia ont fait plus de 100 morts en dix ans. ©Getty - Lerexis
Les règlements de compte au sein de la Mocro Maffia ont fait plus de 100 morts en dix ans. ©Getty - Lerexis
Les règlements de compte au sein de la Mocro Maffia ont fait plus de 100 morts en dix ans. ©Getty - Lerexis
Publicité

Le décryptage en 2021 par Europol de Sky ECC, messagerie électronique cryptée, a mis en lumière le trafic de drogue, les menaces, la corruption, les assassinats a répétition. Les conversations électroniques ont gardé toutes les traces de ce réseau ultra violent, et sans aucune limite.

Près de 110 tonnes. C'est la quantité de cocaïne saisie par les douanes belges et néerlandaises dans les ports d'Anvers et de Rotterdam en 2022. Et ce n'est qu'une quantité infime, expliquent les autorités: il y aurait dix fois plus de drogue en circulation, cachée dans les 12 millions de containers déchargés chaque année en Belgique. Au point que le pays "pourrait bientôt être qualifiée de narco état", avertissait au mois de septembre le procureur général de Bruxelles.

Les responsables de l'acheminement de stupéfiants, font partie d'un agglomérat de différents groupes criminels, baptisé Mocro Maffia. Des italiens de la Camora, des Irlandais du cartel Kinahan, des Colombiens, Péruviens, et des Marocains, à l'image du chef présumé du réseau. Ridouan Taghi, un Néerlandais issu d'une famille originaire du Rif, et longtemps mêlée au trafic de hashish Avec 16 autres complices, il est mis en examen pour 13 meurtres et tentatives de meurtres. Et jugé à l'intérieur d'un palais de justice ultra-sécurisé, où les avocats des parties civiles plaident le visage masqué, par peur des représailles, où les accusés comparaissent derrière une vitre blindée et où seuls quelques journalistes accrédités suivent les débats dans une pièce dédiée.

Publicité

"La sécurité autour de ce procès est exceptionnelle", résume  Marieke De Witte, qui travaille pour l'agence de presse néerlandaise ANP  : " On ne peut pas filmer, on ne peut enregistrer les voix. Les magistrats et les juges doivent rester anonymes. Du jamais vu aux Pays-bas. Le frère du témoin clef a été assassiné. Ca été ensuite son avocat. Et enfin son conseiller, le célèbre journaliste spécialisé dans le crime Peter De Vries. Lui aussi a été assassiné. Ca été un gros gros choc".
Depuis sa prison de haute sécurité, le chef présumé de la Mocro Mafia est aussi soupconné d’avoir tenté d’intimider la famille royale néerlandaise, et d’enlever le ministre belge de la justice.

Mocro maffia: Quand la violence des cartels déferle sur l’Europe,
Un reportage de Thibault Lefevre
Prise de son: Thibault Nascimben
Réalisation: Jérôme Chélius, assisté de Martine Meyssonnier
Mixage: Marie Lepeintre

Pour aller plus loin:

De Wever : les Pays-Bas ont une dette envers l’Europe en matière de trafic de drogue, vrt.be, 05/04/2018
« Les Pays-Bas, un narco-Etat 2.0 » à cause notamment de la « Mocro Maffia », bladi.net, 10/08/2022