Une influenceuse pour l'Oréal
Une influenceuse pour l'Oréal
Une influenceuse pour l'Oréal - Capture d'écran Instagram
Une influenceuse pour l'Oréal - Capture d'écran Instagram
Une influenceuse pour l'Oréal - Capture d'écran Instagram
Publicité
Résumé

"Influenceur", le mot n’est apparu dans le dictionnaire que l’année dernière, mais la véritable éclosion du phénomène (en France) remonte à 5 ans. Comme son nom l’indique, un influenceur est quelqu’un dont l’opinion « pèse » sur la société.

En savoir plus

Les réseaux sociaux (Instagram et Youtube principalement) permettent désormais à tout un chacun de devenir un relais d’opinion. Publicitaires et responsables de marketing ont bien vu les avantages qu’ils peuvent tirer de l’utilisation judicieuse d’un internaute disposant de plusieurs milliers de « followers ». Et c’est ainsi que les cabinets spécialisés recensent quelque 150 000 influenceurs actuellement en France.

Le « nano-influenceur », tout petit, « parle » à moins de 10 000 abonnés. Mais s’il exerce son talent dans un domaine très spécifique, son influence peut tout de même être considérable.

Publicité

Et la moitié de ceux qui ont plus de 50 000 abonnés en tirent un revenu financier. Au premier semestre de cette année, l’Oréal a investi 47% de ses dépenses publicitaires dans les médias numériques. Pour Estée Lauder, on monte à 75% (!), avec des dépenses « fléchées » notamment vers le marketing d’influence.

Tout cela n’est pas sans poser de problèmes : les influenceurs sont souvent des jeunes qui parlent aux jeunes. Qu’en est-il de leurs conditions d’exercice de ce qui n’est pas tout à fait une profession ? Par ailleurs, les valeurs hyper consuméristes véhiculées par ce système semblent un peu à contre-courant de celles qui fédèrent désormais la jeunesse.

Enfin, l’effet de mode passé, les analystes des marchés commencent à se demander si l’influence des influenceurs est si puissante qu’ils l’imaginaient.

"La toute-puissance des influenceurs, mythe ou réalité ?", c’était un reportage de Géraldine Hallot, avec Jean-André Gianecchini à la prise de son. Réalisation Violaine Ballet assistée de Martine Meyssonnier, mixage Bruno Mourlan.

Aller plus loin

Programmation musicale

JOE GODDARD Taking over                                                

LUNATIC ASYLUM The blair witch project                         

LAUREL HALO Situation                                             

TOURIST Bunny                                                          

FLAVIEN BERGER Maddy la nuit             

XXXIII Encore un étrange sentiment                                   

CALVIN ROY The Twitter Facebook Song        

Références

Programmation musicale

  • 09h58
    Module 2019 Long
    Module 2019 Long
    MICHAEL KIWANUKA
    Module 2019 Long

    MICHAEL KIWANUKA

L'équipe

Géraldine Hallot
Géraldine Hallot
Jérôme Chelius
Réalisation
Martine Meyssonnier
Collaboration