Plusieurs pays annoncent une aide logistique à l'Ukraine ©AFP - EyePress News / EyePress
Plusieurs pays annoncent une aide logistique à l'Ukraine ©AFP - EyePress News / EyePress
Plusieurs pays annoncent une aide logistique à l'Ukraine ©AFP - EyePress News / EyePress
Publicité
Résumé

Outre la France, de nombreux pays européens ont annoncé l'envoi d'armes et d'équipements à l'Ukraine.  Avec parfois des décisions exceptionnelles qui viennent bousculer le cours de l'histoire.

En savoir plus

Plusieurs gouvernements ont annoncé l'envoi d'aide militaire à l'Ukraine, depuis l'invasion du pays par la Russie jeudi.

L'Union Européenne a annoncé dimanche qu'elle allait financer la livraison d'armes à l'Ukraine. C'est une première pour l'Union. Elle a également annoncé interdire de diffusion les médias d'Etat russes Russia Today et Sputnik, accusés de "désinformation".

Publicité

Pour la première fois, l'UE va financer l'achat et la livraison d'armements et d'autres équipements à un pays victime d'une guerre. C'est un tournant historique a souligné la présidente de la commission européenne Ursula Von der Leyen dans une allocution.

Bruxelles va proposer aux 27 d'utiliser une ligne de financement d'urgence de l'UE "pour fournir aux forces ukrainiennes des armes létales, ainsi que du carburant, des équipements de protection et des fournitures médicales", a précisé à ses côtés le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. L'UE va débloquer 450 millions d'euros pour fournir des armes, a indiqué dimanche soir le chef de la diplomatie européenne. Des Etats membres sont disposés à fournir des avions de combat, a-t-il ajouté.

La France a décidé la livraison additionnelle d'équipements de défense et un soutien en carburant.

L'Allemagne a accepté de livrer des armes à l'Ukraine, rompant ainsi sa politique d'interdiction de toute exportation d'armes létales en zone de conflit.

Berlin a autorisé la livraison à Kiev de 1.000 lance-roquettes antichar, 500 missiles sol-air Stinger, 9 obusiers, 14 véhicules blindés et 10.000 tonnes de carburant.

La Suède a  annoncé qu'elle allait livrer des armes antichar à Kiev.

La Belgique va fournir 2.000 mitrailleuses, 3.800 tonnes de carburant, 3.000 fusils automatiques supplémentaires et 200 armes antichars.

La République tchèque a promis samedi un arsenal de 30.000 pistolets, 7.000 fusils d'assaut, 3.000 fusils mitrailleurs et plusieurs dizaines de fusils de précision ainsi qu'un million de cartouches, d'une valeur de 7,6 millions d'euros.

La Roumanie va envoyer "du combustible, des gilets pare-balles, des casques, des munitions et d'autres équipements militaires, pour un coût de 3 millions d'euros".

Le Portugal va livrer "des gilets, des casques, des lunettes de vision nocturne, des grenades, des munitions de différents calibres" ou encore des "fusils automatiques G3".

Références

L'équipe

Valérie Crova
Journaliste