Couvertures des livres jeunesse "Le rocher bleu" & "Le grain de sable"
Couvertures des livres jeunesse "Le rocher bleu" & "Le grain de sable" - Éditions HongFei / Éditions de L'Agrume
Couvertures des livres jeunesse "Le rocher bleu" & "Le grain de sable" - Éditions HongFei / Éditions de L'Agrume
Couvertures des livres jeunesse "Le rocher bleu" & "Le grain de sable" - Éditions HongFei / Éditions de L'Agrume
Publicité

Les mille métamorphoses d'un rocher devenu poussière, et celles d'un grain de sable désirant devenir toujours plus grand !

« Le rocher bleu », de Jimmy Liao

C’est l’histoire d’un rocher bleu installé paisiblement depuis des milliers d’années dans une forêt.

Après un incendie, sur la terre dévastée, le rocher noirci semblait comme une baleine échouée.

Publicité

L’eau des pluies emporta les cendres, il se mit à luire d’un bleu délicat, mais un coup de massue le fendit en deux.

Et là, commence une vie d’errance non désirée pour le rocher coupé en deux.

Dans un grand atelier, un sculpteur le fit éléphant. On l’admira, puis les regards se tournèrent.

Un enfant en bleu tenant un ballon bleu lui envoya une émotion puissante, et il se brisa.

Neuf mois plus tard, il devint une nouvelle sculpture plus petite : oiseau dans un jardin pour une vieille dame devenue amie.

Le trait bleu de son écharpe le fait se briser une fois de plus.

Cette litanie le fait se transformer en poisson de pierre en haut d’un mât en bord de mer, en croissant de lune, en pierre tombale.

Mais il veut rentrer chez lui. Toute sa pensée est occupée par son autre moitié restée dans sa forêt originelle.

A mesure qu'il s'amenuise, sa nostalgie augmente... et il veut rentrer chez lui.

Cet album, réalisé à l’aquarelle, est une puissante métaphore de la capacité à s’approprier ce qui nous arrive.

Cette charge contre l’homme est l’émanation d’une philosophie asiatique, celle de la transformation silencieuse et permanente au cours de la vie.

« Le rocher bleu », de Jimmy Liao, Editions Hong Fei / Dès 8 ans

« Le grain de sable », de Sylvain Alzial, Benoît Tardif

Notre héros du jour était tout petit riquiqui et à peine visible à l'oeil nu.

Voici l'histoire d'un grain de sable, un mini grain de sable.

Malgré sa petite taille, on voyait bien que sa mine était toute renfrognée.

Apparemment, quelque chose ne tournait pas rond chez ce grain de sable.

C'était simple : il en avait marre d'être sans cesse ballotté, au bon vouloir du vent, des vagues ou des enfants. Il en venait à lorgner avec envie du côté des cailloux.

« Quel beau caillou !, pensa le grain. Quelle allure ! Quelle classe ! J'aimerais bien être à sa place ! ».

Son vœu formulé, le grain de sable se transforma dès lors en caillou. Une nouvelle vie s'ouvrait à lui, à jouer à cache-cache avec des poulpes et des bigorneaux.

Mais un jour, il se lassa.

« Cet énorme volcan a de la chance, murmura le caillou, en regardant au loin. Lui, au moins, il a du panache, du caractère ! Comme j'aimerais être un volcan! »

Et hop, le caillou devint volcan impétueux, et offrit un spectacle grandiose !

Mais au terme de quelques années, il s'essouffla.

Et en levant les yeux, il fut ébloui par le soleil. Vous connaissez d'ores et déjà la suite...

A peine eut-il formulé son souhait que le volcan se transforma en soleil !

Parvint-il à se lasser d'être le plus grand astre de l'univers ?

Sylvain Alzial et Benoît Tardif signent ici une réécriture d'un conte traditionnel taoïste qui ne manque pas de profondeur : comment réussir à se satisfaire de ce que l'on a dans un monde de tentations et de comparaisons ?

Avec ses illustrations directes, ses paires d’yeux malicieux disséminés partout et son Pantone orange fluo acidulé, l'album se révèle drôle, vif et sagace.

« Le grain de sable », de Sylvain Alzial, Benoît Tardif, Editions L'agrume / A partir de 4 ans