Champs d'éoliennes en mer aux Pays-bas
Champs d'éoliennes en mer aux Pays-bas
Champs d'éoliennes en mer aux Pays-bas ©Getty -  Mischa Keijser
Champs d'éoliennes en mer aux Pays-bas ©Getty - Mischa Keijser
Champs d'éoliennes en mer aux Pays-bas ©Getty - Mischa Keijser
Publicité
Résumé

Le gouvernement a enclenché lundi une nouvelle étape d'un 8ème parc d'éoliennes off-shore. Mais la France est un des pays qui, dans le concret, n'en a fait sortir aucune de l'eau.

En savoir plus

Le gouvernement a franchi hier une nouvelle étape en vue du lancement d’un huitième parc éolien en mer. Comment ça, un huitième parc éolien, diantre où sont les sept précédents ? Eh bien oui, ils ne sont tous encore que des projets : aucune éolienne en mer ne fonctionne encore au large des côtes de France.

Et ce, alors que les premiers appels d’offre datent de … 2010. 

Publicité

Ah si c'est vrai, il y a un démonstrateur au Croisic. Concrètement, hier, Barbara Pompili a divulgué la liste des six candidats qui entrent en compétition pour un parc de 1.000 mégawatts à 30 kms au large de la Normandie, parc dont le raccordement au réseau électrique est attendu en ... 2028. 

A partir de là, deux réflexions sont possibles. 

La première est d’être désespéré par ces retards à l’allumage

Allers-et-retours, atermoiements, enquêtes, recours juridiques, la France est championne du monde. 

A titre d’exemple, la première pierre (si j’ose dire) d’un futur champ éolien au large de Saint-Brieuc sera posé seulement lundi prochain ; et en fait peut-être : le marché date de 2012 et les pêcheurs de Saint-Jacques veulent toujours l’empêcher. 

En France, zéro éolienne en mer, mais au Danemark et aux Pays-Bas plus de 500, en Allemagne 1.500 et au Royaume-Uni 2.300. Le Royaume-Uni qui veut devenir l’Arabie saoudite du vent. 

Donc, première réaction : les bras tombent. 

La seconde réflexion est de de se dire ironiquement que la stratégie française confine purement et simplement au génie

Avec quels arguments ? Avec son nucléaire, la France n’avait pas un besoin urgent d’éolien en mer, contrairement aux pays qui doivent fermer des centrales à charbon. Et ce d’autant plus que cela lui permet de profiter des améliorations techniques et d’avoir les éoliennes les plus efficaces. 

Et donc ? La lenteur des procédures et la puissance du lobby anti-renouvelable sont évidentes. Si on veut rester un brin optimiste, il est préférable d'acheter la thèse du lièvre et de la tortue : mieux vaut tard que jamais. 

Mais ce qui est vrai surtout est que nous sommes un étrange pays

Une minorité de Français sont contre le nucléaire -donc, on le freine. Beaucoup refusent les éoliennes dans les champs pour défendre les oiseaux ou la vue qu’ils ont de leur jardin -donc on fait attention. On se méfie des panneaux solaires venant de Chine. Les pêcheurs disent non à l’éolien en mer. Des nouveaux barrages ? Il y a des manifestations. Et quand des centrales à charbon ferment, personne n’applaudit. Bref, que voulons-nous ? C’est difficile à savoir.