Pour Emmanuel Macron en 2022, la réforme des retraites, il vaut mieux l’avoir faite que l'avoir encore à faire. ©Getty -  Antoine Gyori - Corbis
Pour Emmanuel Macron en 2022, la réforme des retraites, il vaut mieux l’avoir faite que l'avoir encore à faire. ©Getty - Antoine Gyori - Corbis
Pour Emmanuel Macron en 2022, la réforme des retraites, il vaut mieux l’avoir faite que l'avoir encore à faire. ©Getty - Antoine Gyori - Corbis
Publicité
Résumé

Le 3ème confinement est celui qui suscite le plus d'espoir : celui que cela soit le dernier. Quelles politiques économiques et quelles réformes pour cette novelle période .. qui est aussi celle qui nous rapproche de la présidentielle.

En savoir plus

Une nouvelle période s’est ouverte hier : la réouverture des terrasses et des commerces a déclenché une sorte d’euphorie collective chez les Français (et encore plus dans les médias !), avec l’envie de tourner la page du virus. En prenant un café dehors, Emmanuel Macron a lui aussi signifié qu’il veut passer à autre chose.

Reste la question des retraites : c’est le dilemme le plus difficile. Mais est-ce possible et pour quoi faire ? 

Publicité

Sauf mauvaise surprise, la situation sanitaire invite (enfin) à un relatif optimisme, avec une météo plus favorable cet été et une vaccination qui va bon train : 600 000 piqures hier, plus de 3 millions encore attendues cette semaine. 

Sur la reprise économique, la confiance est également possible, avec une croissance espérée à plus de 5%, et le président a déjà tranché un premier dilemme. 

La question était : faut-il donner un coup d’arrêt au "quoi qu’il en coûte" ?

La réponse est nette, c’est non. Le président a évoqué un nouveau plan de relance, il considère que les taux d’intérêt bas ouvrent une fenêtre d’opportunités pour investir encore davantage que les 100 premiers milliards promis – ce qui au passage asphyxie les critiques de la gauche.

Côté réforme maintenant, le gouvernement travaille, on le sait, à une extension de la garantie jeunes (500 euros par mois) à un million de moins de 25 ans. Dilemme là aussi tranché : ce n’est pas le RSA jeunes, mais on s’en rapproche un peu - et là encore, l’objectif est social mais aussi politique. 

27 min

Reste la question des retraites : c’est le dilemme le plus difficile

L’accouchement de la réforme a été terrible, mais en février 2020, Emmanuel Macron avait presque gagné la bataille – et puis le virus est arrivé. Le président a vraiment envie d’aller au bout, pas entièrement, mais avec quelques bouts. Une mesure d’âge, ou d’équité entre les régimes spéciaux et les autres aurait l’avantage de résoudre une vraie question financière et en même temps d’asphyxier, cette fois, la droite. 

En 2022, la réforme des retraites, il vaut mieux l’avoir faite que l'avoir encore à faire.

Mais une partie de ses proches lui disent que c'est trop tard et que si des Français retournent dans la rue, Marine Le Pen redira que Macron c’est le désordre. Dur dilemme. Avec en toile de fond… Une question qui obsède le camp présidentiel quand il se rase : même si l'économie était en belle forme avant le virus, qu’est-ce que les Français retiendront de son quinquennat en dehors des Gilets Jaunes et de la pandémie ?s (nouveaux )

Références

L'équipe

Dominique Seux
Dominique Seux
Dominique Seux
Production
Dominique Seux
Dominique Seux