Publicité
Résumé

Les années d'espérance de vie gagnées sont des années en bonne santé, relève le Conseil d'Orientation des retraites, qui confirme que le niveau de vie actuel des retraités se situe au dessus de celui de l'ensemble de la population.

En savoir plus

Les personnes âgées de plus de 60 ans ont vécu quinze mois difficiles, à cause évidemment du Covid. Elles ont payé, surtout les plus de 85 ans mais pas seulement, un tribut élevé au Covid : chez certains, la maladie a pu avoir des conséquences lourdes et parfois mortelles ; chez toutes, il y a eu de la peur dans la vie de tous les jours – tout simplement. 

Bref, l’année 2020 et les premiers mois de 2021 (jusqu’à la vaccination), resteront un très très mauvais souvenir. 

Publicité

Mais deux informations nichées dans le rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites qui sera publié aujourd'huii (321 pages à lire tout de même !), deux informations sont rassurantes. 

La première (page 27 du document), c’est celle-ci : les années d’espérance de vie gagnées depuis 10 ans (et il y en a) sont des années de vie en bonne santé. C’est important parce qu’on entend souvent l’inverse : on vivrait de plus en plus longtemps, mais ce ne serait pas une vraie victoire parce que les années en plus seraient des années de maladie ou avec des handicaps physiques et intellectuels. 

Les plus de 65 ans ont été interrogées sur leurs pertes ressenties de capacités et on voit que ce n’est pas vrai. Le document ajoute que l'information est (je le cite) « d’autant plus notable » que les générations du baby-boom signalent davantage qu’auparavant leurs problèmes de santé et sont mieux informées. Voilà la première bonne nouvelle. 

La seconde, pour eux, est que les retraités français continuent d’avoir, selon les dernières comparaisons disponibles, le niveau de vie le plus élevé des grands pays développés par rapport à l’ensemble de la population. Je m’explique : dans l’OCDE, le niveau de vie des plus de 65 ans correspond en moyenne à 87% de celui de la population de chaque pays. En dessous, donc. En France, c’est plus de 103%. Au-dessus, donc. Nous sommes carrèment atypiques là-dessus. 

Des bémols peut-être ?

Il va falloir surveiller de près l’évolution de l’espérance de vie dans les mois qui viennent : des retards de diagnostic à cause du Covid peuvent hélas avoir un effet. 

S’agissant maintenant du niveau de vie des retraités, les règles d’indexation font qu’il va repasser en dessous de celui des actifs en 2024 précisément, nous annonce le Conseil d’orientation des retraites. Au total tout de même, on constate que la réalité de la situation des plus âgés d’entre nous est loin des caricatures véhiculées ici ou là.

Références

L'équipe

Dominique Seux
Dominique Seux
Dominique Seux
Production
Dominique Seux
Dominique Seux