Kim Kardashian ©AFP - Image Press Agency / NurPhoto
Kim Kardashian ©AFP - Image Press Agency / NurPhoto
Kim Kardashian ©AFP - Image Press Agency / NurPhoto
Publicité
Résumé

Sonia Devillers a regardé en entier la nouvelle téléréalité des Kardashian sur Disney +.

En savoir plus

Cinq sœurs milliardaires et leur mère. Les deux plus jeunes ont grandi sous l’œil des caméras. Leur notoriété grandissant, leurs centaines de millions d’abonnés sur les réseaux s’accumulant, la chirurgie opérant, ces femmes se sont auto-engendrées, surclassant – de loin – le média télé. Étonnamment, elles reviennent aux codes "so" classiques de la téléréalité. Mais 100 fois moins vulgaires, moins outrancières qu’elles ne l’ont été. Elles ont mûri, sont devenues plus jolies, plus sobres, plus douces, plus épanouies. Tellement plus "friendly", tellement plus "boring" ("ennuyeuses") aussi.

Questions : les Kardashian se sont-elles normalisées ? Ou bien le monde entier s’est-il kardashianisé ? Un abîme s’ouvre sous nos pieds.

Publicité

En attendant, monde d’avant ou monde d’après, elles brouillent les cartes. Pas une allusion au pouvoir phénoménal que leur confère Instagram. En revanche, elles se damnent pour les vieux médias : être invitées dans le show du samedi soir d’une grande chaîne gratuite, passées dans les émissions de l’après-midi, poser pour la couverture du "Vogue", magazine plus que centenaire.

J’ai aimé cette ode "très ménagère avec enfants" aux femmes de plus de 40 ans, lucides des erreurs du passé, amoureuses apaisées, sexuellement affamées. Verdict : plus on vieillit, mieux c’est.

Bon, je suis ef-fa-rée par leur notion de l’intimité. Ce qu’elles tiennent à préserver, moi, je l’aurais raconté. En revanche, on suit (au follicule près !) la croisade de Kourtney pour avoir un enfant avec son nouveau mec. Les deux se pelotent et se léchouillent à longueur d’épisodes. Séquence ahurissante chez le gynéco : Kourt, jambes écartées sur la table d’examen, une sonde dans le vagin. A l’écran, l’échographie en train de se faire. La première fois que la télé-réalité plonge dans l’utérus de quelqu’un.

Sinon… Elles s’en remettent au Seigneur, souvent

Elles prient pour un oui, pour un non, et n’importe comment. Chrétiennes évangélistes super cool, obsédées par le cul, le fric et le travail… Elles bossent, tout le temps. Elles font de l’argent. Tellement d’argent ! Villas exorbitantes, voitures de luxe, avions privés. Dis-moi ce que tu crames en kérosène, je te dirai combien tu pèses. Dis-moi ce que tu possèdes, je te dirais qui tu es. Le salut de leur âme dans le porte-monnaie.

L’essentiel, pourtant, chez ces bigotes glam’, c’est l’amour du prochain. En vrai, jamais vu des gens aussi gentils les uns avec les autres. Jamais. Ça me plait.

J’ai réfléchi. On perd trop de temps en méchancetés ici-bas et ça ne rapporte pas un rond. Alors, j’ai décidé : je m’en vais chercher Dieu et l’argent. Je reviens vous raconter après l’été.

Les Kardashian sur Disney +

Références

L'équipe

Sonia Devillers
Sonia Devillers
Sonia Devillers
Production
Sonia Devillers
Sonia Devillers