La télévision, le média du visage
La télévision, le média du visage
La télévision, le média du visage ©Getty - David Sacks
La télévision, le média du visage ©Getty - David Sacks
La télévision, le média du visage ©Getty - David Sacks
Publicité
Résumé

Le monde entier a regardé la télévision afghane, ce week-end. Les présentatrices se sont dévoilées, puis… Revoilées.

En savoir plus

Samedi, le défi. Sur TOLOnews, Ariana Television, Shamshad TV et 1TV, les femmes sont apparues à l’antenne le visage découvert, un simple foulard sur les cheveux. Au début du mois, je rappelle que le chef de l’ordre suprême avait intimé l’ordre aux femmes afghanes de se couvrir entièrement en public. Le ministère de la promotion de la vertu avait, de son côté, exigé que les animatrices s’y conforment.

Elles avaient jusqu’à samedi pour cacher entièrement bras, nuque, menton, lèvres, nez, oreilles et front. Le jour J, donc, elles ont désobéi face caméra, refusant de disparaître sous des mètres et des mètres de tissu noir, avant – craignent-elles – de disparaître tout court.

Publicité

Elles se savent en sursis à l’antenne. Un jour ou l’autre, il pourrait ne plus y avoir de polémique sur l’apparence des femmes à la télévision afghane car il n’y aura plus de femmes à la télévision afghane.

Hier, elles ont plié. Toutes. Les patrons de chaînes se sont fait pilonner par les autorités. La pression s’est avérée trop forte, les risques de représailles trop grands. Les présentatrices se sont soumises. Voile intégrale. Seuls leurs yeux émergeaient pour fixer les téléspectateurs.

Nul besoin de la télévision pour éprouver un malaise face à une femme forcée de s’ensevelir sous un niqab

Mais la séquence a frappé les esprits. Regarder une animatrice parler sans voir sa bouche. L’entendre mettre en garde, insister, compatir, plaisanter sans voir ses mimiques. Faire d’un média de l’image un média de l’ouïe uniquement. Priver le langage oral de toutes les expressions, de toute la fugace gestuelle de nos physionomies qui en disent plus long que nos mots…

Vous savez, il y a de grands animateurs télé qui ont fait long feu en radio

Pourquoi ? Parce que face à un micro, ils se sont trouvés privés de leur visage, leur principale arme, le magnétisme de leur visage, la clé de leur succès. Or, leur visage faisait beaucoup à leur ramage et ils ne s’en étaient pas rendu pas compte. Nous non plus d’ailleurs, on ne les imaginait pas avec cette voix-là…

Les talibans le savent mieux que quiconque : la télévision est LE médium du visage. Et un médium qui, de surcroît, fonctionne en miroir. L’animateur ou l’animatrice vous fait face. Vous lui faites face. Un face à face (du latin « faciès », visage) par écran interposé, avec une dose évidente d’identification et de mimétisme. Voir le visage de l’autre rire vous fait rire. Le voir pleurer vous fait pleurer**. Comme le voir ostensiblement se rebeller, vous ferait douter. Et désobéir.**

Références

L'équipe

Sonia Devillers
Sonia Devillers
Sonia Devillers
Production
Sonia Devillers
Sonia Devillers