Idris Elba en mai 2022 à Cannes ©Getty - Lionel Hahn
Idris Elba en mai 2022 à Cannes ©Getty - Lionel Hahn
Idris Elba en mai 2022 à Cannes ©Getty - Lionel Hahn
Publicité
Résumé

L’acteur anglais Idris Elba voudrait racheter la chaîne publique Channel 4 (dire « Four ») pour un milliard de livres sterling.

En savoir plus

Jeudi, j’ai consacré cet édito aux célébrités qui investissent dans la production de films, de séries et de documentaires : Naomi Osaka, championne de tennis, de LeBron James, champion de basket, le Prince Harry et Meghan Markle, Michelle et Barack Obama. Le soir même, on apprenait que le footballeur français Kylian Mbappé aussi, va lancer sa maison de production.

Je vous parle ici de stars noires ou métisses qui ne se contentent pas de dire : « Prenez exemple sur moi, les enfants », mais qui s’engagent pour faire bouger la société.

Publicité

Or, je vous répète qu’en 2022, une série vue sur Netflix par 100 millions de personnes dans le monde a plus d’impact politique que les leviers du 20è siècle : la presse, les partis, les syndicats, etc… Une productrice noire comme Shonda Rhimes l’a compris depuis l’époque où elle lançait « Grey’s Anatomy ». Depuis, elle a créé « Scandal" et « La chronique de Bridgertone », plaçant les personnages noirs au centre du jeu, y compris au cœur de séries historiques où ils n’existaient pas.

Hier, c’est l’acteur britannique Idris Elba qui a franchi le pas, selon le « Sunday Times ». Il est le héros noir, lui aussi, de la série « Luther », d’abord diffusée sur la BBC, puis devenue un succès mondial. Aujourd’hui, il alterne entre les personnages de super-héros au cinéma et les grands rôles de composition, comme son interprétation de Nelson Mandela à l’écran. Il est déjà producteur, en plus d’être acteur. Mais, il passe en cap en voulant détenir son propre média. Pas n’importe lequel : Channel 4, la pépite de l’audiovisuel publique britannique que le gouvernement de Boris Johnson a décidé de privatiser.

Pour rappel : l’annonce a été faite il y a quelques semaines, malgré les hurlements de l’opposition

Contrairement à la BBC, Channel 4 ne touche pas un penny de redevance. Elle diffuse de la pub, elle s’autofinance et réinvestit ses profits dans ses productions. Pourquoi la privatiser si ce n’est pour briser les reins des médias publics britanniques ? La chambre étant très divisée sur le sujet, le processus peut s’avérer long.

Néanmoins, Channel 4 suscite toutes les convoitises. Des grands studios de production et groupes de médias se sont déjà positionnés. La plus inattendue des offres est celle d’Idris Elba, associé à un homme d'affaires. Encore une fois, oui, il y a en ce moment beaucoup d’argent dans la production de films, de documentaires et de séries. Mais pas seulement : il y a aussi un parti pris de représentation.

Références

L'équipe

Sonia Devillers
Sonia Devillers
Sonia Devillers
Production
Sonia Devillers
Sonia Devillers