Capture écran de "Miraculous", les aventures de Ladybug et le chat noir
Capture écran de "Miraculous", les aventures de Ladybug et le chat noir - My Tf1
Capture écran de "Miraculous", les aventures de Ladybug et le chat noir - My Tf1
Capture écran de "Miraculous", les aventures de Ladybug et le chat noir - My Tf1
Publicité

TF1 a censuré 3 minutes d’un dessin animé évoquant des bavures policières.

« Miraculous », le dessin animé  phénomène, les aventures parisiennes de deux collégiens masqués qui ont pris pour pseudo Ladybug et Chatnoir, saga créé par des Français en 2015 et diffusée aujourd’hui dans 120 pays. Justement, il arrive que des fans s’avalent des épisodes dans d’autres langues et sur d’autres canaux avant de les découvrir sur TF1.

C’est ainsi que, en pleine saison 4, des téléspectateurs ont repéré une séquence escamotée par la chaîne française

Je vous la raconte.

Publicité

La petite héroïne prend le bus avec sa maman, mais profite d’un arrêt pour emprunter le portefeuille de sa mère et descendre lui acheter des fleurs. Seulement voilà, le bus repart, avec la mère à l’intérieur.

Or, c’est la môme qui a les tickets sur elle. Un contrôleur se pointe : la maman a beau expliquer, expliquer, il ne la croit pas et devient hargneux.

Passage en anglais, non-diffusé en français

Le contrôleur fait descendre la mère du bus, personnage – je précise – d’origine asiatique. Il l’amène à un policier qui connait bien la mère et la fille, mais… qui ne veut rien entendre. La gosse se retrouve seule à l’arrêt de bus désert pendant qu’à sa mère, le flic arrache et renverse le contenu de son sac. La dame proteste…

…Les agents l’accusent d’être agressive et là, débarque carrément une escouade de CRS masqués, en armure anti-émeute…

Bref, sur TFOU, tranche jeunesse de TF1, entre 6 heures 25 et 8 heures 25 du matin, juste après un épisode de « La tribu Monchhichi » et juste avant « Gus, le chevalier minus », on nous aurait ainsi servi trois minutes de dérapage mitonné à la sauce racisme, abus de pouvoir, escalade de tension, bavure policière et enfant abandonné par sa mère... Tu m’étonnes que TF1 ait coupé la séquence !

Le créateur de « Miraculous » a expliqué sur Twitter que cet épisode avait été écrit pendant la période « gilets jaunes »

Les auteurs avaient alors à cœur d’illustrer « une situation qui dégénère à partir d’un incident mineur si on applique les ordres ou la loi aveuglement ».

Le créateur reconnaît qu’à cette heure les parents vont, viennent : les enfants sont seuls devant l’écran. TF1 est donc dans son rôle en veillant à ne rien diffuser d’anxiogène. Pas de polémique inutile, hein ? Si je vous raconte cette histoire, c’est qu’imaginer un précis de la « violence d’Etat », autrement appelé « violence légale » ou « violence légitime », c’est-à-dire tout Max Weber et David Dufresne pour les enfants 4-8 ans m’a fait beaucoup rire. Le dessin animé français a de l'avenir.

Miraculous