Le Sénat vient de voter un amendement obligeant les sites pornographiques à filtrer l’âge de leur public.  ©Getty -  SOPA Images
Le Sénat vient de voter un amendement obligeant les sites pornographiques à filtrer l’âge de leur public. ©Getty - SOPA Images
Le Sénat vient de voter un amendement obligeant les sites pornographiques à filtrer l’âge de leur public. ©Getty - SOPA Images
Publicité
Résumé

Le Sénat vient de voter un amendement obligeant les sites pornographiques à filtrer l’âge de leur public. Un article passé furtivement au creux de la loi sur les violences conjugales.

En savoir plus

Évitons d’emblée d’établir un lien entre consommation de porno avant l’âge de 18 ans et violence conjugale, ce serait plus que douteux. La dite loi a simplement servi de véhicule à l’une des promesses d’Emmanuel Macron : protéger les jeunes du péril pornographique en libre accès. Soit, mais comment s’y prendre sans transformer le Web en caisse enregistreuse de nos péchés ? 

L’amendement du Sénat donne des pouvoirs au CSA pour sanctionner les sites qui ne procèdent pas à une identification formelle de leur public. Le texte n’impose pas de procédés, mais il en suggère deux, présentés comme naturels, voire évidents. Demander à l’internaute son numéro de carte bleue, même si le site est gratuit : seules les personnes majeures en disposent. Sinon, passer par France Connect. Là, pour ma part, j’hésite entre stupeur et complet fou-rire. 

Publicité

France Connect est le portail administratif qui permet l’accès à des centaines de services en ligne : renouvellement du passeport, déclaration d’une naissance, taxe d’habitation, simulation des points retraite… et bientôt les onglets « Grosses XXX », « femmes fontaine » ou « doigtage » de Pornhub ? Ça va pas la tête ! 

Évidemment que ma caisse d’assurance maladie a toutes les infos pour certifier de ma majorité. Mais qui se risquerait à offrir aux pouvoirs publics un complet panorama de ses fantaisies sur les sites de cul ? Lesquels on fréquente, à quelle heure, combien de temps, depuis quel appareil et pour y voir quoi. 

Même nos cartes bleues : vous imaginez les traces qu’on laissera derrière nous ? Vous imaginez si des hackers passent par-là ? Ce qu’ils récolteraient sur des présentateurs télé, des chefs d’entreprises, des candidats à la mairie de Paris ou même des profs ? Le chantage !

La carte bleue comme sésame des sites pornographiques, la mesure a déjà été adoptée à l’étranger. Mais franceconnect.gouv.fr, franchement le Sénat, je me demande ce qui vous est passé par la tête. Qui a envie de se connecter à Jacquie et Michel avec le login des impôts ?

Références

L'équipe

Sonia Devillers
Sonia Devillers
Sonia Devillers
Production
Sonia Devillers
Sonia Devillers