Des plats suspendus destinés aux étudiants ©Getty -  d3sign
Des plats suspendus destinés aux étudiants ©Getty - d3sign
Des plats suspendus destinés aux étudiants ©Getty - d3sign
Publicité
Résumé

On connaît le principe du café suspendu qui consiste à payer un café qui sera réservée à une personne en grande précarité. D’autres services suspendus ont pris la suite de cette démarche généreuse, mais c’est bien la première fois que des restaurateurs réservent un plat suspendu destiné aux étudiants.

En savoir plus

Cette opération qui vient de débuter dans le 17ème arrondissement de Paris avec le soutien de la mairie, est un projet lancé par une citoyenne lambda comme Sylvie Chevallier se définit elle-même.

Le principe

Sylvie Chevallier revient sur cette pratique gagnant-gagnant : "Les clients qui vont payer un plat chez un restaurateur pour un étudiant sont d'emblée gratifiés par le fait de pouvoir agir. L'étudiant peut récupérer une nourriture équilibrée, qu'il n'a pas à payer et il récupère également le fait que des gens ont pensé à lui et ont financé ce plat-là pour lui. 

Publicité

Moi qui l'organise, ça me fait du bien de sentir que je peux agir sur la situation, je ne ne suis pas impuissante face à ce que vivent nos jeunes.

Tous azimuts, c'est vraiment gagnant pour tout le monde". 

Sylvie n'est pas dans le milieu étudiant, et n'est pas restauratrice, mais son but est de généraliser cette pratique : "le fait qu'une personne aille voir son restaurateur pour faire cette démarche puis un autre, puis un autre, c'est vraiment à la portée de tout le monde. L'accueil réservé, de par mon expérience, par les restaurateurs et tous les protagonistes que j'ai pu contacter c'est "oui, bien sûr". Alors vraiment, pourquoi s'en priver ?" 

Aider les étudiants au quotidien

"Ils sont en grande difficulté, pas seulement matérielles, ils sont en suspension et ne sont pas inscrits dans notre société active, actuellement".

Sylvie a également pensé à autre chose : les restaurateurs fidélisent ainsi une autre clientèle, qui pourra revenir quand ils auront un boulot, pour prendre un café ou un plat. "Donc il s'agit de les garder en contact avec le tissu économique, avec la réalité extérieure, alors qu'ils en sont exclus depuis des mois et des mois". 

L'opération s'appelle "Suspendez un plat pour un étudiant" c'est organisé dans le 17ème. D'autres arrondissements sont intéressés par cette démarche. Mais elle est bien sûr possible dans n'importe quelle ville ou agglomération française, vous pouvez suivre l'exemple de Sylvie et proposer à vos restaurateurs ce type de plats suspendus pour les étudiants.  

Références

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand