Le réalisateur Andreï Zviaguintsev le 28 mai 2017 pour la cérémonie de clôture de la 70ème édition du Festival de Cannes. ©AFP - LOIC VENANCE
Le réalisateur Andreï Zviaguintsev le 28 mai 2017 pour la cérémonie de clôture de la 70ème édition du Festival de Cannes. ©AFP - LOIC VENANCE
Le réalisateur Andreï Zviaguintsev le 28 mai 2017 pour la cérémonie de clôture de la 70ème édition du Festival de Cannes. ©AFP - LOIC VENANCE
Publicité
Résumé

Projeté en tout début de festival de Cannes cette année, "Faute d'amour" est resté durablement dans les mémoires et le sera dans la vôtre le 20 septembre au cinéma.

En savoir plus

Andreï Zviaguintsev, prix du jury, qui, après "Elena" et "Léviathan", complète avec "Faute d'amour" son portrait désespéré d'une société russe anémiée, vidée de tous repères moraux. Avec sa mise en scène, en soignant chaque cadrage, chaque mouvement de caméra, chaque variation de lumière avec une précision diabolique, il dissèque sans pitié la vie d’un couple qui se déchire aux dépens de son jeune garçon dans une Russie contemporaine rongée par l’individualisme.

Interprète : Joël Chapron

Publicité

Choix musical : Beatles : Blackbird

Programmation musicale :

  • Blue Mitchell : why do I love you
  • Camille : Lasso

Extraits de films : "Le retour" (2003) et "Faute d’amour" (2017)

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Anne-Sophie Dazard
Collaboration