Apprentissage, Nathalie Azoulai

Portrait de l'écrivaine Nathalie Azoulai
Portrait de l'écrivaine Nathalie Azoulai ©AFP - Joël Saget
Portrait de l'écrivaine Nathalie Azoulai ©AFP - Joël Saget
Portrait de l'écrivaine Nathalie Azoulai ©AFP - Joël Saget
Publicité

L'écrivaine Nathalie Azoulai est de retour avec "La fille parfaite" (POL), un roman dramatique qui revient sur plus de 30 ans d’amitié entre deux femmes et qui pose questions, avec peut-être des réponses et c'est dans l'Heure Bleue.

Avec

Nathalie Azoulai est une femme de lettres française, éditrice et écrivaine de plusieurs romans. Normalienne, elle est notamment lauréate du Prix Médicis pour son adaptation de Racine.

Elle écrit, depuis ses débuts en 2002 avec Mère agitée (Seuil), des romans relatant des histoires singulières : Les Manifestations (Seuil)  un roman politique évoquant les points de vue de trois amis d’enfance sur fond de manifestations de rue ; Les filles ont grandi (Flammarion),  suite de son premier roman.

Publicité

En 2015, elle publie Titus n’aimait pas Bérénice (Éditions P.O.L), un roman interprétant la tragédie de Bérénice et Titus en lui donnant un goût du jour. Finaliste pour les prix Goncourt, Goncourt des lycéens et Femina, l’ouvrage remporte le prix Médicis. Il sera d’ailleurs traduit en plusieurs langues.

Son dernier livre, La fille parfaite, retrace l’histoire de deux jeunes filles, presque sœurs et pleines de promesses. L’une se tourne vers le monde des mathématiques tandis que l’autre va vers la littérature. Chacune veut tendre vers la perfection, mais c’est dans leur relation que l’on retrouve la complexité de ce terme.

Musiques :

  • The Show Must Go On, de Queen
  • Frangines, d’Anne Sylvestre
  • Le Manège, de November Ultra

Générique Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe