Statue de Fiodor Dostoïevski dans la maison familiale de Darovoe, région de Moscou, Russie.
Statue de Fiodor Dostoïevski dans la maison familiale de Darovoe, région de Moscou, Russie. ©Getty - Education Images/Universal Images Group
Statue de Fiodor Dostoïevski dans la maison familiale de Darovoe, région de Moscou, Russie. ©Getty - Education Images/Universal Images Group
Statue de Fiodor Dostoïevski dans la maison familiale de Darovoe, région de Moscou, Russie. ©Getty - Education Images/Universal Images Group
Publicité

Fiodor Dostoïevski obsède depuis longtemps le metteur en scène Sylvain Creuzevault. Il en a d’ailleurs adapté pour le théâtre de nombreux romans. Ecoutons ce passionné dans l'Heure Bleue.

En 200 ans, Fiodor Dostoïevski, l'auteur russe d’ouvrages devenus des classiques, a aussi inspiré nombre de metteurs en scène qui ont adapté son œuvre en pièces de théâtre. Ses textes, propices à la scène, sont repris et joués sur des scènes du monde entier.

Sylvain Creuzevault est artiste associé à l'Odéon-Théâtre de l'Europe et a consacré ce temps à la mise en scène de quatre spectacles inspirés de l'œuvre de Dostoïevski : Les Démons, Scènes d'Adolescent, Le Grand Inquisiteur et tout récemment, Les Frères Karamazov.

Publicité
L'humeur vagabonde
33 min

Sylvain Creuzevault poursuit son dialogue avec Fiodor Dostoïevski dans l'Heure Bleue avec L'idiot qui raconte les aventures du prince Mychkine, une sorte de Don Quichotte qui erre dans la société de Saint-Pétersbourg sans jamais pouvoir s’y intégrer.

Pendant le colloque, le jeune homme brun bâillait, jetait des regards désœuvrés par la fenêtre et semblait impatient d’arriver. Son extrême distraction tournait à l’anxiété et à l’extravagance : parfois, il regardait sans voir, écoutait sans entendre et, s’il lui arrivait de rire, il ne se rappelait plus le motif de sa gaieté.

L'extrait du livre L’idiot de Fiodor Dostoïevski est lu par Arthur H sur une musique de Evie.

Musique

  • Avant qu’il n’y ait le monde de Feu Chatterton
  • Lost Horses d’Asaf Avidan
  • Coming back de James Blake

Archive

  • Claude Régy à propos de la force de la littérature, il évoque la traduction de Markowicz de Dostoïevski. - Archive Ina du 1er janvier 1996

Générique Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe