L'artiste peintre Jean-Michel Alberola
L'artiste peintre Jean-Michel Alberola ©Getty - Aurelien Meunier
L'artiste peintre Jean-Michel Alberola ©Getty - Aurelien Meunier
L'artiste peintre Jean-Michel Alberola ©Getty - Aurelien Meunier
Publicité

Dans l'Heure Bleue, Jean-Michel Alberola, pose sur son œuvre et sur l'art plus généralement un regard théorique, philosophique, qui confine avec la métaphysique.

Jean-Michel Alberola vit et travaille à Paris. Depuis trente ans, il produit une œuvre protéiforme entre figuration, abstraction et art conceptuel. 

De février 2020 à mai 2021, le peintre Jean-Michel Alberola s’est aventuré dans les archives de l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC) à la recherche du nom de Franz Kafka. À partir de son exploration méticuleuse et appliquée, l’artiste construisait pièce à pièce une immense surface d’archives qu’il nomme "Le Fleuve", d’où s’écoule tout un versant de la pensée critique du XXe siècle. 

Publicité

Jean-Michel Alberola fabrique alors son propre « laboratoire-Kafka », et nous livre ce qu’il voit. Les phrases de Lao-Tseu s’entrelacent avec celles de Kafka qui font elles-mêmes écho à celles de Marx et de Walter Benjamin.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans l'Heure Bleue, Jean-Michel Alberola, évoque aussi avec beaucoup de pudeur son enfance, et les pensées qui le traversent car tout l'esprit de l'artiste semble être fait du même matériau que sa vie : d'art.