La comédienne Nathalie Baye au dîner de collecte de fonds du Diner de la Mode, au profit de Sidaction, l'association française de lutte contre le sida, le 25 janvier 2018 au Pavillon d'Armenonville à Paris.
La comédienne Nathalie Baye au dîner de collecte de fonds du Diner de la Mode, au profit de Sidaction, l'association française de lutte contre le sida, le 25 janvier 2018 au Pavillon d'Armenonville à Paris.
La comédienne Nathalie Baye au dîner de collecte de fonds du Diner de la Mode, au profit de Sidaction, l'association française de lutte contre le sida, le 25 janvier 2018 au Pavillon d'Armenonville à Paris. ©AFP - Thomas SAMSON
La comédienne Nathalie Baye au dîner de collecte de fonds du Diner de la Mode, au profit de Sidaction, l'association française de lutte contre le sida, le 25 janvier 2018 au Pavillon d'Armenonville à Paris. ©AFP - Thomas SAMSON
La comédienne Nathalie Baye au dîner de collecte de fonds du Diner de la Mode, au profit de Sidaction, l'association française de lutte contre le sida, le 25 janvier 2018 au Pavillon d'Armenonville à Paris. ©AFP - Thomas SAMSON
Publicité
Résumé

Romy Schneider lui avait dit un jour : "Toi, tu es une vraie. Il faut que tu apprennes à te protéger". Portrait et interview de l'une des personnalités préférées des Français.

avec :

Nathalie Baye (Actrice).

En savoir plus

On la croyait mauvaise élève, elle était  simplement dyslexique. Nathalie Baye n'a jamais aimé se voir à l'écran. A vingt ans, elle pensait que François Truffaut allait la virer tellement elle se trouvait moche. "J'étais jolie... Ça aurait été bien que je le sache, dit-elle, j'en aurais profité". 

Mondialement réputée, la comédienne a raflé pas moins de quatre César (deux de la meilleure actrice et deux de la meilleure actrice dans un second rôle). Au-delà de nos frontières, ce ne sont autres que Bobby Roth, Steven Spiel­berg ou encore Xavier Dolan qui se sont succé­dés pour la diri­ger dans un ou plusieurs de leurs films. Dotée d’un CV à faire pâlir plus d’une de ses consœurs, Nathalie Baye rêvait de théâtre et a finalement rayonné au cinéma, où elle a commencé devant la caméra de François Truffaut. 

Publicité

Avec finesse et intelligence, elle se raconte dans l'Heure Bleue ce soir ! 

Choix musical : Ala.Ni avec "You and I"

Musique : Philippe Léotard avec "On ne s’en va pas"

Extraits de films :

  • "La chambre verte" de François Truffaut 
  • "Détective" de Jean Luc  Godard 
  • "Les gardiennes" de Xavier Beauvois 

Archives : 

  • Archive Ina du 11 juillet 1971 (traduit par Rosella Hightower) : Rudolf Noureev et son approche de l’interprétation et du travail avec la ballerine 
  • Archive Ina du 9 décembre 2016 : Ariane Mnouchkine explique qu’on ne sait jamais quand un spectacle de théâtre est prêt 
  • Archive Ina du 1er octobre 2017 (au micro de Stéphanie Duncan) avec une lecture par Nathalie Baye de  "La marquise" de George Sand : Michelle Perrot à propos de l’apparence de George Sand qui s’habille en pantalon pour aller au théâtre 
  • Archive Ina du 9 avril 1978 (au micro de Claude Jean Philippe ) : François Truffaut à propos de la construction de son film "La chambre verte" et de son héros principal 
  • Archive Ina du 10 mai 1985 ( au micro d’Henri Chapier ) :   Jean Luc Godard  à propos de son film "Détective"
  • Extrait de l’Heure Bleue du 22 septembre 2016 : Xavier Dolan à propos de son film "Juste la fin du monde" et du personnage de Louis 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Références

Programmation musicale

  • 20h08
    GENE L'HEURE BLEUE INSTRU
    GENE L'HEURE BLEUE INSTRU
    GENE L'HEURE BLEUE INSTRU

L'équipe

Laure Adler
Production
Anne-Sophie Dazard
Collaboration