Les philosophes Roger Pol Droit et Yves Agid - Astrid di Crollalanza / Éditions Albin Michel
Les philosophes Roger Pol Droit et Yves Agid - Astrid di Crollalanza / Éditions Albin Michel
Les philosophes Roger Pol Droit et Yves Agid - Astrid di Crollalanza / Éditions Albin Michel
Publicité
Résumé

Deux amis se promènent. L’un est philosophe, l’autre neurologue. Ils conversent pour le plaisir, en marchant, durant quatre saisons, dans les champs et les bois. Ils dialoguent librement, sans façons, en cherchant à comprendre ce qui se passe en nous pendant que nous marchons.

En savoir plus

Quand deux amis, l'un philosophe et écrivain et l'autre professeur de neurologie et de biologie cellulaire, se promènent et discutent ensemble , de quoi parlent-ils ? De ce qu’ils sont en train de faire en se promenant : marcher, penser. Ils s’interrogent donc sur l’être humain comme être marchant. Et sur l’être humain comme être parlant et pensant. Ils questionnent les relations, somme toute énigmatiques, entre ces différentes caractéristiques propres à la condition humaine : se déplacer debout sur deux jambes, parler et réfléchir. La marche favorise-t-elle la pensée ? Si oui, pourquoi ? La pensée est-elle comparable à une marche ? Comment le cerveau contrôle-t-il à la fois les mouvements des jambes, l’équilibre et la posture du corps ? Quels rapports entre ces trois caractéristiques de l’espèce humaine : penser, parler, marcher debout ?

« Qui pense marche » et « Qui marche pense ».   Ils s’appelaient Thalès, Socrate, Théétète, Aristote, mêlaient savoirs et déambulations, promenades et réflexions. Et ne distinguaient pas entre sciences et philosophie. Il était une autre fois, vingt-cinq siècles plus tard, dans d’autres contrées physiques et mentales, deux amis, Roger-Pol Droit et Yves Agid,  cheminant ensemble. Ni des géants ni des génies, seulement des esprits curieux. En des temps où philosophie et sciences, de longue date, vivent séparées. Comme autrefois, ils marchent et conversent en se promenant. L’un a consacré sa vie à la philosophie, à sa diffusion comme à sa pratique. L’autre a voué son existence à la médecine et aux recherches sur le cerveau. Et si, se demandent les deux promeneurs, marcher faisait éclore des pensées ? Et si, en marchant, on pense plus et mieux, le fonctionnement du cerveau pourrait-il l’expliquer ? Mieux encore : parler et penser ne seraient-ils pas deux façons de marcher ? Les pensées seraient-elles des déambulations et mouvements parmi les mots, les phrases, les idées ?

Publicité

Roger-Pol Droit est  philosophe et écrivain, a été chercheur au C.N.R.S. et enseignant à Sciences-Po. Son œuvre, une quarantaine de livres (recherches, pédagogie, enquêtes, fictions), est traduite en plus de trente langues. Yves Agid est professeur émérite de neurologie et de biologie cellulaire à Sorbonne Université, ancien chef de service (hôpital de la Salpêtrière), membre de l’Académie des sciences, co-fondateur de l’Institut du Cerveau. C’est un spécialiste de l’étude des mécanismes et du traitement des maladies neurodégénératives. Roger-Pol Droit et Yves Agid  sont tous deux auteurs de "Je marche donc je pense" édité chez Albin Michel

Références

Programmation musicale

L'équipe

Patricia Martin
Patricia Martin
Patricia Martin
Production