Alexandre Jollien - F Mantovani GALLIMARD
Alexandre Jollien - F Mantovani GALLIMARD
Alexandre Jollien - F Mantovani GALLIMARD
Publicité
Résumé

"Les Cahiers d'insouciance" d'Alexandre Jollien, un essai pour nous affranchir de la tyrannie des passions tristes et nous jeter dans la joie inconditionnelle.

avec :

Alexandre Jollien (écrivain et philosophe).

En savoir plus

Apres "Eloge de la faiblesse", "la Sagesse espiègle", "Petit traité de l'abandon",  "Vivre sans pourquoi, itinéraire d'un philosophe en Corée", ou encore "Trois amis en quête de sagesse", l'écrivain et philosophe suisse Alexandre Jollien nous raconte le chemin qu’il a parcouru pour se libérer du poids du handicap et atteindre une forme de sérénité, en cultivant l’insouciance morale dans son dernier livre "Cahiers d’insouciance", édité chez Gallimard

Dans ces Cahiers, il  évoque d’abord son enfance, la vie en institution, avec notamment des réflexions sur l’emprisonnement et le rapport au corps. Il décrit la dureté de cet institut pour enfants handicapés où ses parents l’avaient placé très jeune. Les pensionnaires étaient punis à chaque écart, même verbal, et étaient très isolés du reste de la société civile, de sorte que lorsque l’auteur a été rendu à la vie normale il n’avait aucun repère. Il ne comprenait pas le langage truffé d’argot de ses camarades de classe et se sentait alors doublement différent : « Aujourd’hui, quand je recours à l’argot c’est une façon de montrer la radicalité du réel, de désacraliser le langage philosophique et d’unir ce qui, dans ma jeunesse, était un déchirement. »

Publicité

La question du vivre ensemble a donc une place décisive dans cet essai, car c’est à travers la qualité de notre rapport à l’autre que se joue l’équilibre de l’individu. Selon Alexandre Jollien, il faut dépasser le regard critique du collectif pour atteindre son autonomie affective et spirituelle : être bienveillant sans être dépendant, insouciant sans devenir indifférent.

Deux défis traversent ces Cahiers : se détacher de tout mais sans renoncer au don de soi, à l'engagement, et contribuer ainsi à une société plus éveillée ; faire passer l'autre avant la voracité du moi. Ces carnets de route envisagent le quotidien, les blessures et les manques, les désirs et la peur, les liens et le partage, bref, tout ce qui habite un cœur comme un laboratoire, un tremplin vers la liberté.

Philosophe de formation et conférencier, Alexandre Jollien est né en 1975 en Suisse, où il réside.

▶︎ Le film d’Alexandre Jollien et Bernard Campan « Presque » en salles le 26 janvier 2022.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.