Portrait de l'historien et professeur Stéphane Gerson auteur de "Disaster Falls" (Alma)
Portrait de l'historien et professeur Stéphane Gerson auteur de "Disaster Falls" (Alma)
Portrait de l'historien et professeur Stéphane Gerson auteur de "Disaster Falls" (Alma) - Nina Subin
Portrait de l'historien et professeur Stéphane Gerson auteur de "Disaster Falls" (Alma) - Nina Subin
Portrait de l'historien et professeur Stéphane Gerson auteur de "Disaster Falls" (Alma) - Nina Subin
Publicité
Résumé

Stéphane Gerson entre ,avec "Disaster Falls", (Alma) dans notre famille littéraire la plus précieuse, celle des auteurs qui nous rappellent ce que c’est qu’être humains.

En savoir plus

S’interdire d’y penser ou le redouter sans cesse n’y change rien. Etre parent c’est se retrouver glacé d’effroi à chaque fois que l’on songe à l’éventualité de la disparition de notre enfant. C’est avoir les larmes aux yeux en découvrant, aux infos, le visage d’un gamin qui aurait pu être le nôtre. C’est se retrouver à invoquer un dieu auquel on ne croit pas lorsqu’un retard incompréhensible, une maladie, un accident nous rapproche de l’impensable. 

Mais être parent c’est aussi lutter au quotidien pour ne pas laisser la terreur et la culpabilité nous dévorer. C’est s’évertuer à ne pas faire reposer sur nos enfants ce poids suffocant afin qu’ils grandissent en prenant confiance en eux. Etre parent c’est difficile, compliqué, souvent épuisant, toujours magnifique. C’est accepter le risque de vivre. Et donc celui d’être confronté à la mort.

Publicité

Disaster Falls est le nom donné à un passage périlleux sur la rivière Green qui coule aux limites de L’Utah et du Colorado. 

C’est aussi le titre d’un livre de Stéphane Gerson, traduit par Thomas Grillot, publié chez Alma. Un livre qui relate le traumatisme de sa famille après la noyade de son fils cadet, Owen, huit ans, à l’été 2008, et que l’on ouvre avec une certaine crainte. 

Et, en effet, Disaster Falls (Alma) ne peut se lire que par petites plongées dans un récit, parfois suffocant, qui soulève en nous sidération et empathie. Car l’auteur, par la force nue et la sincérité déchirante de son écriture, nous rend partie prenante de sa douleur et jamais, pas une seule fois, voyeur d’un drame transformé en littérature. Historien, spécialiste de la France contemporaine et directeur de L’Institute of French Studies à la New York University, 

Stéphane Gerson, entre, avec ce livre, dans notre famille littéraire la plus précieuse, celle des auteurs qui nous rappellent ce que c’est qu’être humains.

Références

L'équipe

Kathleen Evin
Production
Djubaka
Autre
Jérôme Boulet
Réalisation