Patrick Chesnais dans le rôle de Pierre Laval. © - Jean-Claude Lother / France TV
Patrick Chesnais dans le rôle de Pierre Laval. © - Jean-Claude Lother / France TV
Patrick Chesnais dans le rôle de Pierre Laval. © - Jean-Claude Lother / France TV
Publicité
Résumé

France 3 diffuse une fiction historique retraçant le parcours de Pierre Laval, artisan de la collaboration française avec l'occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale. Jacques Kirsner, producteur du film, souhaitent que d'autres "continuent le travail" de mémoire, plus qu'actuel.

En savoir plus

Qui était Pierre Laval ? Qui était cet homme, condamné à mort un  9 octobre 1945 pour haute trahison et complot contre la sûreté intérieure de l’Etat ? Un verdict prononcé devant une chaise vide…

Laval avait préféré rester dans sa cellule. 6 jours plus tard, il est fusillé dans la cour de la prison de Fresnes. Des faits, rien que des faits.

Publicité

L’homme le plus détesté de France incarnait alors la collaboration d’Etat, un dirigeant capable de toutes les compromissions avec les nazis.

Pour étayer ces éléments biographiques, il faut des faits. Encore. Le scénario du téléfilm « Laval, le collaborateur », écrit et produit par Jacques Kirsner, repose sur des faits.

Une heure et 34 minutes documentées, travaillées comme pourrait l’être… un documentaire.

Mais c’est bel et bien une fiction, une fiction qui cherche à retracer une part de notre histoire à travers le parcours de Pierre Laval.

A l’heure où les controverses historiques se multiplient, où certains sont tentés de réécrire des moments de notre passé, comment concevoir une telle œuvre ?

Quelle est la responsabilité du producteur dans ce récit scénarisé ?

Pourquoi raconter cette histoire et pas une autre ?

Doit-on faire preuve d’objectivité ou d’honnêteté intellectuelle ?

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.