Drapeaux palestiniens en Jordanie ©Getty - Kobi Wolf/Bloomberg
Drapeaux palestiniens en Jordanie ©Getty - Kobi Wolf/Bloomberg
Drapeaux palestiniens en Jordanie ©Getty - Kobi Wolf/Bloomberg
Publicité
Résumé

Plus de six semaines après la mort de Shireen Abu AklehCharles Enderlin en Cisjordanie, l'ONU conclut que la journaliste américano-palestinienne, vedette de la chaîne Al-Jazira a été tuée par un tir de l’armée israélienne. Charles Enderlin et Frédéric Métezeau racontent en direct de Jérusalem.

avec :

Charles Enderlin (écrivain, journaliste, ancien correspondant de France 2 à Jérusalem), Frédéric Métézeau (Journaliste).

En savoir plus

Vous venez d’entendre la porte-parole de l’ONU. Jusqu’où faudra-t-il monter pour que les Israéliens cessent leurs accusations de partialité ? Cette fois, ce n’est pas une autorité palestinienne, ce n’est pas un média américain, c’est L’ONU qui accuse l’armée israélienne. Je rappelle que le 11 mai Shireen Abu Akleh, journaliste travaillant pour la chaîne Al Jazira, figure extrêmement populaire de l’information, a été retrouvée à terre. Elle a été tuée par balle, malgré le port d’un casque, d’un gilet de protection et malgré l’inscription sur ce dernier du mot PRESSE. Sa mort a provoqué un séisme dont l’onde de choc n’a pas fini de se propager. L’Instant M tire un premier bilan de cette guerre de l’information entamée au moment même où la mort de la journaliste a été annoncée. Hier, le porte-parole de l’armée israélienne a démissionné.

Références

L'équipe

Sonia Devillers
Sonia Devillers
Sonia Devillers
Production
Anna Finot
Stagiaire
Anne-Cécile Perrin
Collaboration
Redwane Telha
Collaboration