vidéo
Anne-Elisabeth Lemoine ici à Cannes en mai 2019 ©Getty - Laurent KOFFEL/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

A l'approche de la fin de saison de l'émission "C à vous" sur France 5, l'heure est au bilan avec la journaliste et animatrice, Anne-Élisabeth Lemoine.

avec :

Anne-Elisabeth Lemoine (Journaliste).

En savoir plus

Anne-Elisabeth Lemoine est l'invitée de Sonia Devillers. Elle fait décoller chaque soir l’un des Boeings du service public : « C à Vous », talk-show solidement arrimé à la grille de France 5 depuis sa création en 2009. Anne-Elisabeth Lemoine pilote l’engin depuis 5 saisons, avec quelques fidèles (Patrick Cohen, Pierre Lescure), avec de nouveaux visages (Mohamed Bouhafsi, Bertrand Chameroy, Matthieu Belliard). Question sur une émission qui s’est dépouillée avec succès pendant le confinement, puis qui s’est remplumée et rallongée cette année. Et ça continue de marcher.

Saison après saison, l’exercice est toujours plus périlleux : comment réécrire « C à Vous » sans bousculer les repères des téléspectateurs qui ont un lien quasi familial avec l’émission ? Comment la réinventer sans la dénaturer ?

Publicité

Extraits de l'entretien

Mohamed Bouhafsi journaliste, ou pas, pour "C à vous" ?

Sonia Devillers explique une polémique qui monte : « Hier, une assemblée générale de la rédaction de France Télévisions a eu lieu. On a parlé d'une motion de défiance à l'encontre de Laurent Guimier directeur de l'information du groupe France Télévisions. Motif de mécontentement ? "Le choix de Mohamed Bouhafsi, chroniqueur de l'émission C à vous sur France cinq, et ancien journaliste sportif sur RMC, pour couvrir le déplacement d'Emmanuel Macron en Ukraine". La rédaction de France Télévisions précise : "Aucun journaliste de la rédaction nationale de France Télévisions n'a été dépêché aux côtés des équipes de C à vous !" Pour que les auditeurs comprennent : il existe une différence entre les programmes de France Télévisions et ce qu'on appelle la rédaction. »

Anne-Elisabeth Lemoine précise : « La rédaction est attachée aux journaux de 13 heures, de 20 heures et du soir. C'est la rédaction de France 2 et de France 3. Nous somme à C à vous une rédaction à part entière. On travaille pour l'émission, et on ne fournit pas les JT. Physiquement, on se trouve à l'extérieur de France Télévisions. Nous sommes tous journalistes. Tous les chroniqueurs qui apparaissent à l'antenne de C à vous, le sont aussi. Et sont titulaires d'une carte de presse, mis à part peut-être Bertrand Chameroy. À l'origine, c'était une volonté d'Anne-Sophie Lapix de s'entourer de journalistes et de faire une émission journalistique.

Par ailleurs, Mohamed Bouhafsi est intervenu sur France Télévisions pendant toute la campagne présidentielle aux côtés d'Anne-Sophie Lapix et de Nathalie Saint-Cricq dans l'interview politique le 20 h 22, il a même participé à l'émission politique en prime time de France 2 Élysée 2022.

Emmanuel Macron part en Ukraine. On sollicite évidemment l'Élysée, et on nous donne un accord. Mohamed Bouhafsi est donc parti en Ukraine. C'est resté confidentiel parce qu'on nous avait demandé de garder l'information pour des questions de sécurité. Mais France Télévisions a été évidemment alerté. On ne fait rien sans se coordonner avec le groupe.

Mohamed Bouhafsi a monté son interview. Des extraits ont été proposés à la rédaction de France Télévision. Et le journaliste a fait des duplex depuis l'ambassade de France à Kiev pour FranceInfo TV pour la chaîne tout info de France Télévisions »

Sonia Devillers : « Le SNJ, Syndicat national des journalistes, s'offusque. Pour lui, C à vous n'est pas une émission d'information »

Anne-Elisabeth Lemoine répond : « Pour moi, si. Pour nos téléspectateurs aussi. Ils considèrent C à vous comme une émission d'information politique, sportive, sociale ou culturelle. Je ne suis pas déontologue, je ne vais pas brandir ma carte de presse. Mais le métier que je pratique est celui que j'ai pratiqué à France Inter, à Canal+ et à mes débuts sur Radio Monte-Carlo. J'ai toujours été journaliste. Quand je prends l'antenne le soir, je ne me dis pas que je suis animatrice. Non, je pose des questions de journaliste. À aucun moment, je n'ai pensé autrement. »

Moment de connivence, ou pas, avec Emmanuel Macron ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sonia Devillers revient sur la venue d'Emmanuel Macron dans l'émission. « Certains ont trouvé Bertrand Chameroy impeccable parce qu'il raillait les tics de mise en scène de la présidence. Mais d'autres notent que Macron lui tapote le bras, rigole à gorge déployée. Or, il est président de la République, il est candidat et on est dans un moment de connivence. »

« C'est la question qu'on se pose à chaque fois quand Nicolas Canteloup, ou sur RTL Laurent Gerra, font leur chronique en présence des candidats… Là, j'ai trouvé Bertrand Chameroy subtil et très subversif. Il a parlé de cette photo du poitrail d'Emmanuel Macron que tout le monde commentait. Ce n'était pas à moi de le faire parce que pour le coup ce n'était pas une question de journaliste. Mais par l'humour, on arrive à faire passer des messages qui sont, à mon avis, d'une clarté limpide. »

Une culture venue de la radio

Anne-Elisabeth Lemoine : « On a tous à C à vous une culture et une écriture radio. Il n'y a rien de plus efficace : pas un mot de trop, pas de "gras", pas de phrases en trop… Il n'y a pas d'effet de manche à la radio. Il faut habiter son micro. On ne peut pas s'appuyer par paresse sur les images qui parfois à la télévision cachent la misère. »

La suite est à écouter...

Le site de C à vous

Références

L'équipe

Sonia Devillers
Sonia Devillers
Sonia Devillers
Production
Anna Finot
Stagiaire
Anne-Cécile Perrin
Collaboration
Redwane Telha
Collaboration