Portrait de Maurice Bavaud, l'homme qui voulait tuer Hitler. - PHOTOPQR - LE TELEGRAMME - Maxppp
Portrait de Maurice Bavaud, l'homme qui voulait tuer Hitler. - PHOTOPQR - LE TELEGRAMME - Maxppp
Portrait de Maurice Bavaud, l'homme qui voulait tuer Hitler. - PHOTOPQR - LE TELEGRAMME - Maxppp
Publicité
Résumé

En 1938, Maurice Bavaud débarque à Munich dans le but d’assassiner Hitler. Le grand reporter Jean-Baptiste Naudet a retracé le parcours de ce jeune suisse qui a failli changer le cours de l’histoire.

En savoir plus

Issue d’une famille modeste et catholique, le jeune Maurice Bavaud devient séminariste en Bretagne. C’est à ce moment-là que l’idée d’assassiner Hitler prend forme. Il apprend que l’Église catholique est persécutée par le führer en Allemagne et pressent très tôt qu’Hitler est un danger pour l’humanité. “Il ne croit pas du tout aux accords de Munich, raconte Jean-Baptiste Naudet. Il se rend compte que le seul moyen d'arrêter Hitler, c'est de le tuer.” Mais jusqu’ici, toutes les tentatives de l’assassiner, (il y en aura une quarantaine au total) ont été étouffées dans l’œuf, pour la simple raison que les groupes étaient infiltrés par la Gestapo.

C’est pourquoi Maurice décide d’agir seul. À l’automne 1938, il se rend en Allemagne. Il parvient à approcher les nazis et traque le dictateur pendant des semaines, jusqu’au 9 novembre 1938, à la veille de la nuit de Cristal. Alors qu’il n’est qu’à quelques mètres du Führer, il sort un pistolet de sa poche. “Il est à quelques mètres d'Hitler, mais au moment de tirer, il y a une haie de hussards qui font le salut nazi avec les drapeaux. Il ne peut pas tirer. Il le rate, à quelques secondes près."

Publicité

Quelques jours plus tard, alors qu’il tente de quitter l’Allemagne, il est arrêté car il n’a pas de titre de transport. “Il est remis à la Gestapo. Et là, ils trouvent tout un tas d’indices : des plans, des cartes postales et un pistolet”, explique Jean-Baptiste Naudet. Jeté dans une geôle sordide, il est torturé puis condamné à mort. Il sera guillotiné le 14 mai 1941, à l’âge de 25 ans.

Aller plus loin :

Seul pour tuer Hitler, Jean-Baptiste Naudet, éditions Novice.

Couverture du livre "Seul pour tuer Hitler", Jean-Baptiste Naudet, éditions Novice
Couverture du livre "Seul pour tuer Hitler", Jean-Baptiste Naudet, éditions Novice
Références

L'équipe

Jacques Monin
Jacques Monin
Jacques Monin
Production
Mélissa Foust
Collaboration
Jacques Monin
Jacques Monin
Jacques Monin
Collaboration