Hommage à Pierre Soulages : "L'artiste français le plus connu au monde", assure Fabrice Bousteau

Un homme passe devant deux tableaux de Pierre Soulages, au musée Frieder Burda à Baden-Baden, en Allemagne.
Un homme passe devant deux tableaux de Pierre Soulages, au musée Frieder Burda à Baden-Baden, en Allemagne. ©Maxppp - Uli Deck
Un homme passe devant deux tableaux de Pierre Soulages, au musée Frieder Burda à Baden-Baden, en Allemagne. ©Maxppp - Uli Deck
Un homme passe devant deux tableaux de Pierre Soulages, au musée Frieder Burda à Baden-Baden, en Allemagne. ©Maxppp - Uli Deck
Publicité

Hommage national à Pierre Soulages au Louvre : Fabrice Bousteau directeur de la rédaction de Beaux-Arts magazine, évoque dans le 6h20 l'influence de l'artiste français le plus connu au monde.

Ce mercredi 2 novembre, un hommage national sera rendu au peintre Pierre Soulages dans la Cour Carrée du Louvre. Une première à cet endroit. La cérémonie (15 heures), en présence d'Emmanuel Macron et de la famille du peintre, sera ouverte au public. Le peintre de l'outrenoir est mort, le 26 octobre à l'âge de 102 ans. "C'est extrêmement rare" de rendre un hommage national à un peintre, assure Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts magazine et invité de Laetitia Gayet.

Un de ses tableaux dans le bureau de Kennedy

Le dernier hommage de ce type rendu à peintre remonte à 1963, pour Georges Braque. Pourquoi, alors, une telle décision ? "Sans doute parce que c'est le premier artiste centenaire, Français, et donc c'est l'occasion de lui rendre hommage. Mais aussi parce qu'Emmanuel Macron est très sensible à l'art et à l'art contemporain", explique Fabrice Bousteau.

Publicité

Un hommage pour un peintre qui n'étonne pas Fabrice Bousteau : "Je crois qu'on rend hommage à l'artiste français le plus connu au monde, avec Daniel Buren après lui, et également JR". "C'est sans aucun doute l'artiste français qui a été remercié, apprécié par tous les présidents de la Ve République et par tous les Premiers ministres." Preuve de sa reconnaissance dans le monde entier, le directeur de la rédaction de Beaux-Arts magazine assure qu'il y avait "un tableau de Pierre Soulages dans le bureau de John Kennedy".

Le lieu choisi pour l'hommage est lui symbolique. Pas les Invalides, comme habituellement, mais bien la Cour Carrée du Louvre. "Pierre Soulages avait eu d'une certaine manière un hommage national en ayant une exposition au Louvre. Très peu d'artistes en ont eu une de leur vivant. Pierre Soulages et Pablo Picasso", précise Pierre Bousteau. "Cette idée d'aller célébrer Pierre Soulages au Louvre, c'est d'aller célébrer d'une certaine manière notre conscience, notre patrimoine national."

Et puis, Pierre Soulages a inspiré "énormément d'autres artistes, puisque dans les années 50 il était reconnu à l'étranger comme étant un artiste majeur, alors que l'empire américain se battait contre la France, qui était le siècle des Lumières". Le peintre, "contre tout le monde", a développé un art d'abstraction quia  conquis le monde. "Pierre Soulages, c'est la lumière de la France", conclue Fabrice Bousteau.

L'équipe