Cinéma : "La culture du fantastique est très vivace", observe Fausto Fasulo

Fausto Fasulo, rédacteur en chef de MadMovies et co-créateur du festival PIFFF
vidéo
Fausto Fasulo, rédacteur en chef de MadMovies et co-créateur du festival PIFFF ©Radio France
Fausto Fasulo, rédacteur en chef de MadMovies et co-créateur du festival PIFFF ©Radio France
Fausto Fasulo, rédacteur en chef de MadMovies et co-créateur du festival PIFFF ©Radio France
Publicité

À l'occasion de la 11e édition du Paris international fantastic film festival, Fausto Fasulo, rédacteur en chef de MadMovies, magazine spécialisé dans le cinéma de genre, et co-créateur du festival, est l'invité de 6h20.

Alors que le Festival international du film fantastique (PIFFF) se tient à Paris jusqu'au 12 décembre, Fausto Fasulo souligne le "dynamisme" de la production de films d'horreur, qui sortent de moins en moins en salles, mais sont de plus en plus visibles sur les plateformes de streaming. "C'est un cinéma devenu une valeur refuge en termes de box office", estime-t-il, "avec une culture très vivace".

Comment définir le film fantastique ? "C'est tout ce qui a trait aux mondes imaginaires, avec des degrés de représentation plus ou moins poussés". "C'est un genre très riche, avec parfois des cinéastes qui ne viennent pas du sérail", poursuit Fausto Fasulo. "Certains travaillent la suggestion, d'autres peuvent avoir une dimension comique, ou une résonnance sociale".

Publicité

"Si l'on veut remonter aux racines, ce sont les Français qui ont invité le gore, avec son ancêtre, le théâtre du Grand-Guignol, à Paris", retrace le rédacteur en chef de MadMovies. Pour autant, la France est peu représentée dans le genre fantastique. "On n'a jamais su concrétiser ça de manière cinématographiquement acceptable pour le public, qui est aussi défiant vis à vis des productions qui ne sont pas en langue anglaise."