Emmanuel Macron lors de son discours adressé aux patrons invités lors du sommet "Choose France", le 22 janvier 2018, à Versailles.
Emmanuel Macron lors de son discours adressé aux patrons invités lors du sommet "Choose France", le 22 janvier 2018, à Versailles.
vidéo
Emmanuel Macron lors de son discours adressé aux patrons invités lors du sommet "Choose France", le 22 janvier 2018, à Versailles. ©AFP - Thibault Camus / POOL / AFP
Publicité
Résumé

Emmanuel Macron invite 200 patrons dont 150 étrangers à Versailles pour la troisième édition de son opération "Choose France". Pour décrypter les enjeux de ce rendez-vous, Pascal de Lima, économiste, enseignant à Sciences-Po et chef économiste d’Harwell management, est l'invité de Mathilde Munos.

avec :

Pascal De Lima (économiste et enseignant à Sciences-Po, spécialiste de la finance et de la crise des dettes souveraines dans la zone euro).

En savoir plus

Tapis rouge pour les investisseurs : Emmanuel Macron invite 200 patrons dont 150 étrangers à Versailles pour la troisième édition de son opération "Choose France". Depuis 3 ans que le président de la République organise cet événement, l'Élysée annonce pour 4 milliards d'euros d'investissements, et l’exécutif se vante d’avoir considérablement amélioré l’image de la France à l’étranger… Est-ce que c’est vrai ? "Il y a bien un impact sur l'image de la France" estime Pascal de Lima, économiste, enseignant à Sciences-Po et chef économiste d’Harwell management.

"Le principal atout de la France, c'est le capital humain"

Publicité

"Dans la question des digital factory, les structures qui vont faire émerger de nouveaux métiers, il y a beaucoup d'investissements" rappelle encore l'économiste.