vidéo
Isabelle Rivère et Sir Michael Edwards ©Radio France
Publicité
Résumé

Avec fanfares, fêtes et parades, les Britanniques célèbrent à partir de jeudi les 70 ans de règne de la reine Elizabeth.

avec :

Isabelle Rivière.

En savoir plus

Elizabeth II lance jeudi les festivités de ses 70 ans sur le trône britannique jeudi, une longévité sans précédent. Fanions, drapeaux et portraits géants sont accrochés dans les rues de tout le Royaume-Uni et les inconditionnels de la famille royale ont planté leurs tentes à Londres pour être aux premières loges du jubilé de platine du monarque la plus célèbre de la planète, à la santé aujourd'hui déclinante.

Sir Michael Edwards, poète, traducteur et écrivain franco-britannique, membre de l'Académie française. Il avait 15 ans lors du jour du couronnement d'Elizabeth :

Publicité

"C’était un jour de liesse populaire. À 15 ans, j’étais capable d’apprécier le fait que tout le peuple britannique saluait dans cette jeune fille, jolie, une sorte de réincarnation d’Élisabeth Ire et de la reine Victoria. Elle ne voulait pas être reine, elle a accepté ce devoir. Elle s’est pliée jour après jour pendant 70 ans à assumer un rôle. Elle s'est fait une règle depuis le départ, pour ne rien dire."

Isabelle Rivère, journaliste, autrice de "Naissance d'une reine" (Fayard) :

"Ce sont des cérémonies qui ont des propriétés curatives sur le moral. La liesse britannique est contagieuse. Il y a aussi dans cette fascination que les opinions publiques du monde entier éprouvent pour la couronne britannique une espèce de rejet des temps que nous vivons, de la noirceur de l’époque, de la morosité ambiante. Je crois que c’est cette joie, communicative et la manière dont la Reine Elisabeth II, depuis 70 ans, touche les cœurs un peu dans le monde entier. Moins son image devient visible, plus elle devient forte. Un jubilé, cette aussi l’occasion de lui dire merci."

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production