Valérie Rabault
Valérie Rabault
vidéo
Valérie Rabault ©AFP - Pascal GUYOT
Publicité
Résumé

Valérie Rabault, députée socialiste du Tarn-et-Garonne, réagit à l'allocution d'Emmanuel Macron.

avec :

Valérie Rabault (Députée PS du Tarn et Garonne.).

En savoir plus

"Le Président a inversé les rôles" estime sur France Inter Valérie Rabault, la députée et présidente sortante des socialistes à l'Assemblée nationale. Elle s'adresse au chef de l'État après son discours mercredi soir. Emmanuel Macron enjoint les oppositions à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives. "Il connaît parfaitement nos engagements" précise Valérie Rabault. "Est-ce qu’il souhaite le SMIC à 1.500 euros, est ce qu’il est prêt à lancer une vraie programmation écologique, à revaloriser les retraites ?" s'interroge la députée.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Emmanuel Macron "est au pied du mur" clame Valérie Rabault. "Dans son programme, présidentiel ou législatif, il n’y avait pas grand-chose." Elle ajoute : "Ce n’est pas nous qui bloquons la France, c’est lui qui bloquera la France."

Publicité

Valerie Rabault n’est pas en faveur de la suppression de la redevance car elle ne sait pas "comment sera financé l’audiovisuel public". "C’est une annonce mais le président ne dit pas comment il va faire."

La commission des Finances pour la gauche

Depuis le second tour des élections législatives, les tractations ont commencé pour savoir à qui reviendra la présidence de la commission des Finances. Elle est traditionnellement réservée au premier groupe de l’opposition. "Je ne veux pas qu’elle revienne au Rassemblement national". La députée s’explique : "On va avoir une crise économique majeure. Les taux d’intérêt remontent et les prévisions de croissance sont bien plus basses que prévues." Elle estime que c’est à la gauche que doit revenir la présidence de la commission des Finances. Valérie Rabault ne dit pas si elle est candidate. En revanche, elle milite pour une présidence tournante de la commission de la Finance entre les différentes sensibilité de la Nupes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production