vidéo
François Ruffin ©AFP - XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
François Ruffin ©AFP - XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
François Ruffin ©AFP - XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Publicité
Résumé

François Ruffin, député La France insoumise de la Somme et invité d'Inter jeudi, juge que son parti est désormais "la locomotive de la gauche" et qu'il doit "faire entrer un maximum de personnes dans les wagons" et "porter une direction".

avec :

François Ruffin (Homme politique).

En savoir plus

"Mélenchon tente une OPA sur les partis de gauche" titre le journal Le Figaro jeudi matin. "Ce n’est pas comme ça que je vois les choses" rétorque François Ruffin, député de La France insoumise, "moi je trouve que l’on remplit notre responsabilité". Son parti est engagé avec les principaux autres partis de gauche, dont le PS, dans des négociations en vue des élections législatives.

"J’ai regretté qu’en 2017, on n’ouvre pas la porte, on n’essaie pas d’élargir davantage car peut-être que les autres n’étaient pas prêt" poursuit François Ruffin. LFI affiche son ambition d'obtenir la fonction de Premier ministre pour Jean-Luc Mélenchon par une victoire aux législatives des 12 et 19 juin, après sa solide troisième place à la présidentielle (21,95%). Six Français sur dix, selon un sondage Elabe publié samedi, souhaitent une majorité de députés opposés à Emmanuel Macron.

Publicité

"On est la locomotive de la gauche. C’est une responsabilité. On doit faire entrer un maximum de personnes dans les wagons et essayer de les lancer dans une dynamique, de porter une direction. Il y a cette nécessité de ne pas rester tout seul et de s’élargir."

Le projet porté par Macron est "minoritaire"

"Je vois la gravité de la situation, avec un Macron qui ne change pas sur le plan écologique, il fait des conventions pour le climat, mais quand on regarde son programme, c’est une catastrophe écologique" clame le député insoumis. "Il pense que tout va passer par la technologie, alors que c’est une manière de creuser notre tombe en prétendant en sortir. Il faut maintenant ouvrir la porte. Il faut que l’on sache vers quel rail on aille."

Pour le député LFI François Ruffin, la réélection d'Emmanuel Macron "est légitime, ce n'est pas le souci". C'est "en revanche le projet qu'il porte est aujourd'hui minoritaire dans le pays (...) et ce n'est pas rien".

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production