vidéo
Alain Fischer ©AFP - JOEL SAGET / AFP
Publicité
Résumé

Le professeur Alain Fischer, appelle les personnes âgées à ne pas oublier la quatrième dose de vaccin contre la Covid-19. Il regrette que huit millions de personnes âgées ne l’ont pas reçu.

avec :

Alain Fisher (pédiatre, professeur d'immunologie et président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale).

En savoir plus

"Je ne suis pas contre le port du masque dans les lieux clos" confie l’immunologue Alain Fisher, le 'Monsieur vaccins' du gouvernement. "Le masque est fortement recommandé dans les lieux clos car ils sont mal aérés", comme les lieux de travail, les transports en commun. "C’est là où les contaminations se passent. C’est un acte de civisme pour ces personnes."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Car la France fait face à une septième vague. Plus de 147.000 cas ont été comptabilisés mardi soir par Santé publique France, 54% de plus qu'une semaine auparavant et au plus haut niveau depuis fin avril. "Nous sommes dans une phase d’ascension du nombre de cas" précise le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

Publicité

"Pour l’instant le nombre de décès quotidiens ne bouge pas" constate Alain Fisher, "mais on sait que c’est décalé". Selon le dernier bulletin de Santé publique France, un remplacement progressif de BA.2 est observé depuis plusieurs semaines avec une progression de la détection de BA.5 (41%) et BA.4 (6%) la semaine du 13 au 19 juin. "Il n’y a pas de données qui permettent d’affirmer que les nouveaux variants provoquent des symptômes plus violents."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Alain Fischer insiste sur l’importance de la vaccination, il regrette que huit millions de personnes âgées n’aient pas reçu la quatrième dose. "Le vaccin est impératif pour limiter au maximum les conséquences de la vague actuelle."

Pour les personnes fragiles, soit 15 à 20 millions de Français, il faut "environ une vaccination tous les six mois", sachant qu’une infection peut avoir le rôle de vaccin. "Pour les autres, il n’y a pas d’indication de rappel. On peut penser que l’on va entrer dans un système de recrudescence saisonnière, ce qui n’est pas le cas actuellement et plausiblement un rappel annuellement suffira avec la grippe."

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production