Edouard Baer, metteur en scène et comédien
vidéo
Edouard Baer, metteur en scène et comédien ©AFP - Nicolas Liponne
Edouard Baer, metteur en scène et comédien ©AFP - Nicolas Liponne
Edouard Baer, metteur en scène et comédien ©AFP - Nicolas Liponne
Publicité

Edouard Baer, metteur en scène, réalisateur et comédien est l'invité de 7h50. Son nouveau spectacle "Le journal de Paris" réunira des personnages croisés dans la rue (à partir du 12 nov, au Théâtre de la Porte St Martin)

La nouvelle pièce d'Edouard Baer "le Journal de Paris" se jouera à partir du 12 novembre au théâtre de la porte Saint Martin à Paris, avec des inconnus sur scène, croisés dans la rue ou sélectionnés lors d'auditions. Ce "casting" va changer tous les soirs. "Tout ce qui fait trois minutes m'intéresse. Quelqu'un qui sait jongler, écrit un poème, qui veut chanter une chanson" peut participer, dit Edouard Baer. "C'est un mélange de music hall, de cirque : on rencontre des gens dans des métiers que l'on ne connait pas, et c'est une façon des les mettre en avant, de les prendre dans les bras", dit-il.

L'idée c'est de leur faire un petit écrin avec l'équipe du théâtre

Le principe c'est d'arriver dans une ville et de dire "si ça vous intéresse de monter sur scène, si vous avez un talent une envie, venez". Le metteur en scène a déjà testé ce concept à Arles et Namur. "A Arles on l'a fait il y a un jeune Ernest, il est arrivé tout timide, à faire des sortes de sketches. C'était, à son âge, extraordinaire de fraicheur. Il y avait une poétesse, Odette Clermont", se souvient Edouard Baer. "Il y avait une infirmière qui avait écrit une lettre d'adieu à sa grand mère qui était morte récemment. C'était tellement émouvant que tout le monde la regarde, tout le monde l'écoute".

Publicité

"C'est à nous de faire une fête tous les soirs. L'idée c'est de leur faire un petit écrin avec l'équipe du théâtre, de préparer la lumière le son, de les prendre par la main", explique Edouard Baer. Il y aura aussi "des acteurs de cinéma qui ont peur du théâtre", notamment François Damiens et Alain Chabat, qui "sont "terrorisés par la présence du public". François Damiens va "rester sur scène le temps qu'il tient", indique Edouard Baer, amusé.

L'équipe