vidéo
Olivier Véran ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité
Résumé

Invité de 7h50, Olivier Véran, ministre délégué chargé du Renouveau démocratique et porte-parole du Gouvernement, a fait le point sur ce nouveau gouvernement composé de 42 ministres, sans ministère des Outre-mer et avec l'écologie qui passe du 5ème au 11ème rang.

avec :

Olivier Véran (Ministre délégué chargé du renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement).

En savoir plus

Pour sa première interview en tant que porte-parole du gouvernement, Olivier Véran (également ministre délégué chargé du Renouveau démocratique) a fait le point sur France Inter sur le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne, mais aussi les oppositions, alors que le parti du président se retrouve en majorité relative à l'Assemblée nationale. Il revient également sur le départ du gouvernement de Damien Abad, accusé de viols.

Plus de ministère des Outre-mer

Ce nouveau gouvernement, annoncé lundi, sera composé de 42 ministres. "La promesse d'un gouvernement d'action", dit Olivier Véran, qui poursuit : "Lorsque vous avez cinq ministres et secrétaires d'Etat dédiés aux territoires, c'est justement pour être capable de se dire que le gouvernement doit refléter l'image du pays pas." Qu'en est-il alors des Outre-mer ? Ils n'ont plus de ministère puisqu'ils sont désormais rattachés l'Intérieur. Pour le nouveau porte-parole du gouvernement, "le message, c'est que le ministère de l'Intérieur est chargé aussi de la réforme des institutions et la questions de collectivités. Ces deux enjeux là concernent un certain nombre de territoires ultramarins".

Publicité

Dans la nouvelle équipe gouvernementale, et malgré les résultats des législatives où la Nupes et le RN ont gagné de nombreux députés, pas d'ouverture à un autre parti. "La main était tendue, et elle continue d'être tendue aux oppositions" assure Olivier Véran. "Y'a-t-il des oppositions républicaines qui souhaitent travailler avec nous ? De façon globale, la réponse a plutôt été non de leur part. Nous allons travailler avec cette majorité relative que la France a déjà connue."

L'écologie dégringole au 11ème rang

La Première ministre Elisabeth Borne prononcera son discours de politique générale ce mercredi, mais ne sollicitera pas la confiance des députés. "Le vote de confiance, il sert habituellement à montrer aux français que quand vous avez la majorité absolue, vous avez la majorité absolue" répond le porte-parole du gouvernement. Sauf que cette fois, la majorité présidentielle n'est plus en majorité absolue à l'Assemblée. "Sous Bérégovoy, Barre, Rocard, la confiance [du Parlement] n'a pas été demandée. Généralement, elle est demandée ultérieurement, en montrant qu'on est capable, avec la majorité dont nous disposons, de faire voter des lois."

L'écologie, elle, descend au 11ème rang protocolaire, alors qu'elle occupait précédemment le 5ème. "Christophe Béchu [nouveau ministre de la Transition écologique] est doté de cinq ministres délégués et secrétaires d'Etat" se justifie Olivier Véran. "Il a une force de frappe jamais atteinte dans un effectif gouvernemental. Ne regardez pas le rang protocolaire, regardez l'équipe", ajoute-t-il.

Damien Abad "ne pouvait plus travailler dans des conditions sereines"

Damien Abad, ancien ministre des Solidarités, a quitté le gouvernement. Il est visé par une enquête pour tentative de viol. En revanche Chrysoula Zacharopoulou, accusée notamment dans viol pendant un acte médical, reste en place. Le garde des sceaux Eric Dupont-Moretti, lui, est mis en examen pour prise illégale d’intérêts. "Dans la situation de Damien Abad, beaucoup de choses ont été dites, la justice a été saisie. Clairement, il ne pouvait plus travailler dans des conditions sereines."

"Eric Dupont-Moretti lui, n'est pas du tout visé dans le même cadre d'action" rappelle Olivier Véran, "et sa démission n'a d'ailleurs pas été demandée" assure-t-il. Quant à Chrysoula Zacharopoulou, "elle est gynécologue. Experte de l'endométriose, amenée à exercer des examens cliniques complexes" avant le porte-parole du gouvernement. "Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas besoin de transparence et de clarté, mais on ne peut pas comparer ces situations."

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production