vidéo
François Ruffin dans le studio 621 de France Inter ©Radio France
François Ruffin dans le studio 621 de France Inter ©Radio France
François Ruffin dans le studio 621 de France Inter ©Radio France
Publicité
Résumé

François Ruffin, député NUPES-LFI de la Somme, évoque la parution de son livre "Je vous écris du front de la Somme" (Les liens qui libèrent). Il assure également se demander si la gauche "veut reconquérir cette électorat populaire de la France des gilets jaunes".

avec :

François Ruffin (Homme politique).

En savoir plus

Le député Nupes-LFI de la Somme sort un nouveau livre, "Je vous écris du front de la Somme", qui paraît aux éditions Les liens qui libèrent. Un essai politique et personnel où il se demande pourquoi la gauche n'arrive pas à reconquérir l'électorat populaire, qui bascule un peu plus chaque élection vers le Rassemblement national.

La gauche a-t-elle lâché l'affaire ? "Je le crains"

François Ruffin assure vouloir s'adresser "avec gravité", à la gauche, pour savoir "si elle veut reconquérir cette électorat populaire de la France des gilets jaunes, des Frances périphériques". "Si on se dit ensemble qu'on a la volonté de le faire, ensuite, quels sont les mots d'ordre qui doivent être les nôtres ?" Il l'affirme, il a "plus qu'un doute" : "Chez moi en Picardie, c'est 8 députés sur 17 qui sont RN." La gauche a-t-elle lâché l'affaire ? "Je le crains, et je viens faire un livre pour dire que je ne veux pas ça."

Publicité

"Quel que soit le bulletin de vote que mettront dans l'urne les anciens Goodyear et les anciens Whirlpool, je serai avec eux", précise le député Nupes-LFI. En revanche, il assure qu'il y a pour la gauche "un devoir politique" : "On ne va pas réussir à être majoritaires dans ce pays sans retrouver une assise."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Moi, je viens pour apporter des solutions, pour dire 'il y a des méthodes'", ajoute François Ruffin. Pour lui, il faut notamment "revenir à des droits universels""Je suis là pour que la valeur travail revienne à gauche : quand j'entends des gens me dire qu'ils ne peuvent pas être pour la gauche parce qu'ils sont pour le travail, je considère qu'on a un souci majeur", s'explique notamment François Ruffin, qui évoque notamment dans son livre le débat autour du RSA.

Polémique autour du PSG : "ramener les élites les pieds sur terre"

À propos des supers-profits, Emmanuel Macron a défendu lundi 5 septembre une contribution financière exceptionnelle qui font, dit-il, des "profits indus". Une prise de position que le député Nupes ne salut pas. "Quand il s'agit de faire cesser l'ISF, de nous confiner, Emmanuel Macron n'en appelle pas à l'Europe : et là, quand il s'agit de taxer les hyper-profits de Total, on nous dit qu'il faut que tous les pays européens se mettent d'accord !"

Enfin sur la polémique autour du PSG qui a pris l'avion pour se rendre au match de Ligue 1 à Nantes, François Ruffin est clair : "Il ne doit pas y avoir de jets privés qui font Paris/Nantes ; c'est une nécessité de ramener les élites les pieds sur terre".