Fanny Herrero
vidéo
Fanny Herrero ©AFP - Elise Toïdé / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Fanny Herrero ©AFP - Elise Toïdé / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Fanny Herrero ©AFP - Elise Toïdé / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Publicité

Fanny Herrero, scénariste, créatrice de la série "Drôle" sur Netflix, est l'invitée de 7h50.

Avec

Après la célèbre série à succès "Dix pour cent", qui raconte les aventures d'agents de comédiens, Fanny Herrero est de retour avec "Drôle", une série Netflix, disponible ce vendredi, sur le monde du stand-up. Cette fois-ci, on suit des jeunes humoristes qui tente de percer.

"J'avais envie d'aller m'intéresser aux artistes. Parce que dans Dix pour cent on était vraiment du côté des agents et les artistes étaient le problème. Là, je voulais voir quels étaient les problèmes des artistes, parce que c'est une thématique qui me touche. Parler de la vocation, parler de la place dans la société, parler du fait de s'exprimer, s'émanciper par la parole, par l'art… c'est un thème qui me plaît beaucoup."

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Pendant longtemps l'humour était tenu par une petite poignée de gens"

Cette série a notamment vu le jour grâce à Gad Elmaleh, qui a emmené Fanny Herrero voir du stand-up dans un petit comedy club à Paris. "Il a été l'étincelle." "Je me suis retrouvée dans une petite cave, voir un plateau que je n'avais jamais vu. Six humoristes qui se succèdent pendant une heure et j'ai eu un espèce de choc affectif et professionnel et une sorte de déclaration d'amour à ces jeunes gens."

"C'est quelque chose de très actuel", ajoute la scénariste, "pendant longtemps l'humour était tenu par une petite poignée de gens et maintenant ce sont des jeunes gens, ce sont des filles, des garçons, ils ont toutes les couleurs de peau, ils viennent de toutes les origines et c'est cela qui est passionnant en fait. De les voir se succéder sur une scène, cela dessine un portrait de la France où l'on va gratter des thèmes un peu tabous, comme la religion, la politique, la sexualité, parce que souvent l'humour va avec une forme d'irrévérence. C'est cela qui donne le portrait d'un moment français."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

De jeunes acteurs, pas forcément connus 

Les acteurs de cette série ne sont pas forcément, pour le moment, connus mais vont probablement vite le devenir. Selon Fanny Herrero, "C_e casting là, c'était aussi d'avoir de nouvelles têtes, des visages qui ne sont associés à rien pour que l'on puisse croire à eux immédiatement (…) et qu'il y a ait une vérité, un attachement à eux sans aucune filmographie derrière._"

Pour terminer, voici sa recette pour qu'une série marche : "Empathie, tension et surprise."