Joann Sfar
vidéo
Joann Sfar ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Joann Sfar ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Joann Sfar ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Publicité

Joann Sfar, dessinateur, auteur du Chat du Rabbin (Dargaud).

"J’ai commencé à écrire le Chat du Rabbin après les attentats du 11 septembre et j’ai toujours refusé la guerre des civilisations" raconte Joann Sfar, l’auteur de bande dessinée invité de France Inter ce 26 novembre à l’occasion de la sortie du onzième tome. "J’ai décidé de déplacer le débat et de dire "on va réenchanter la mémoire magrébine et on va se réapproprier le sacré pour en faire quelque chose de familial, que l’on peut partager." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Il y a deux formes de charlatanisme qui m’agacent, raconte Joann Sfar, le premier est le fanatisme, le deuxième c’est l’adoucissement de la bible". "La bible, c’est rétif à l’analyse, c’est compliqué. À chaque fois que l’on a l’impression d’avoir compris, il y a un passage qui dit l’inverse. C'est cette étude rugueuse qui m’intéresse."

Publicité

L’auteur de bande-dessinée dit "se méfier des religieux qui ont compris la bible". "Moi j’adore ne rien avoir compris à la bible et ça me donne envie de m'y replonger."

Mais la religion peut-elle être un sujet décourageant à traiter ? "On se fait tous imposer des débats. J’ai envie de choisir mes débats" répond Joann Sfar. "Je n’ai pas envie de me laisser entraîner dans des querelles identitaires qui ne me regardent absolument pas."

L'équipe