Cédric Villani
Cédric Villani
vidéo
Cédric Villani ©Radio France
Publicité
Résumé

Cédric Villani, député LREM de l'Essonne, et Dominique Cardon, sociologue, sont les invités de Léa Salamé à 8h20.

avec :

Dominique Cardon (Sociologue et directeur scientifique du Médialab de Sciences Po), Cédric Villani (mathématicien).

En savoir plus

Mathématicien et député LREM, Cédric Villani a été chargé par le gouvernement d'une mission sur l'intelligence artificielle. Sociologue, spécialiste de l'usage d'Internet, Dominique Cardon est l'auteur de La démocratie internet aux éditions du Seuil. Ils répondent aux questions de Léa Salamé sur l'impact des réseaux sociaux sur nos sociétés, la taxation des GAFA et le rôle de l'intelligence artificielle dans la vie publique et économique. 

"Toutes les technologies puissantes ont leurs bénéfices et leurs maléfices", explique le mathématicien, également député de l’Essonne, qui rappelle la perte de repères face aux espoirs qu'Internet nourrissait à ses débuts : 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dominique Cardon, sur l'ex-cadre Facebook qui a émis des critiques publics contre le réseau social : "C'est un peu des paroles d'alcoolique repenti", estime le sociologue : "Les réseaux sociaux ont apporté à nos sociétés quelque chose de majeur, de central (...) Ces discours sont une crise d'adolescence de la 'routinisation', de l'utilisation quotidienne, de ces outils dans nos vie".

On est tous entré dans un monde assez nouveau, il faut qu'on apprenne à mieux interpréter ces signaux

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le marché publicitaire a détruit l'expérience Facebook (...) Nous devons nous demander : sommes-nous à la hauteur de nos usages, ou est-ce que nous cliquons bêtement sur n'importe quel truc qui passe ?

"C'est à nous de nous prendre en main, trouver nos propres règles, nos propres valeurs" renchérit Cédric Villani. "Adhérer à l'économie numérique oui, mais en conscience de nos propres valeurs"    

Sur l'abrogation de la neutralité numérique 

"Oui, c'est grave" explique Dominique Cardon, "on est en train de donner à quelques acteurs économiques la possibilité d'utiliser l'infrastructure commune à leur profits" :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dominique Cardon prône la pédagogie et même l'auto-apprentissage : "C'est toujours plus efficace de responsabiliser que d'interdire franchement" puisqu'à "13 ans, les réseaux sociaux jouent un rôle majeur de sociabilisation"

Il faut obliger les plateformes à nous fournir plus d'outils pour les maîtriser

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Protéger la vie privée sur Internet

Une responsabilisation des utilisateurs aussi prônée par Cédric Villani : "La question commence à se poser sur l'utilisation des données personnelles par Google. Personnellement, je vais sur Qwant ", explique le mathématicien, pour qui ce moteur de recherche respecte davantage la vie privée.