vidéo
Gabriel Attal ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Publicité
Résumé

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, est l'invité du Grand entretien.

avec :

Gabriel Attal (Ministre délégué chargé des Comptes publics).

En savoir plus

À quelques jours du 19 mai, le porte-parole du gouvernement estime que les efforts des Français "portent leurs fruits". La vaccination "est une nouvelle donne dans la sortie de crise. Ça ne veut pas dire qu'il faut baisser la garde."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gabriel Attal insiste sur la progressivité de la levée des mesures sanitaires. "On sait que le risque de contamination est infiniment moins important qu’en intérieur. On fait les choses en douceur et progressivement."

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Il confirme qu'il y aura des fans zones lors de grands évènements sportifs comme le Tour de France et l'Euro de football, mais précise-t-il "on va préciser les protocoles". 

À partir du 9 juin, La France pourra accueillir à nouveau des touristes en France, "cela se fera avec des règles importantes, notamment l'aide du pass sanitaire". 

Du "quoi qu'il en coûte" au "quoi qu'il arrive"

Pour les aides apportées aux commerces et aux entreprises, Gabriel Attal, explique que "l'on passe au quoi qu’il arrive. Vous continuez à être accompagné, en fonction des secteurs d’activité. Il faut adapter." Les aides seront donc adaptées selon les secteurs et les situations au cas par cas. 

Pour le mois de juin "on regarde le chiffre d’affaire de juin par rapport à juin 2019 et on verse 40% du delta". "En août ça diminue, et on est accompagné jusqu’à 20% du chiffre d'affaires, avec une clause de revoyure à la fin de l’été pour adapter le dispositif. 

Gabriel Attal reconnait "un problème de confiance" pour les Français avec le vaccin AstraZeneca, et précise que si le contrat européen n'est pas renouvelé au-delà du mois de juin, c'est parce que "nous cherchons des vaccins de 2e génération, agissant sur les variants et sur les enfants. On privilégie les vaccins qui ont démarré ces essais cliniques."

Il souligne que "chaque jour des  dizaines de milliers de Français se font vacciner par AstraZeneca, et il est très efficace contre les formes graves" de la Covid-19. 

Élections, climat et voile

En pleine campagne pour les élections régionales et à l'aube d'une campagne pour l'élection présidentielle de 2022, Gabriel Attal répond aux questions plus politiques. Il estime que le parti des LR est dans une "dérive absolue", vis-à-vis du Rassemblement National. Mais en PACA, Renaud Muselier (LR) a proposé une alliance large dans sa région, "on a saisi cette main tendue" explique le porte-parole du gouvernement.

Mais sur l'importance des intentions de vote en faveur du Rassemblement national dans les rangs de la police notamment, "depuis 15 ans, il y a eu un doublement des agressions contre les policiers. Je ne découvre pas aujourd'hui que des Français font le choix du RN. Il faut continuer à chercher à convaincre, avec des moyens concrets"

Interrogé sur le référendum pour l'inscription des questions climatiques dans la Constitution, Gabriel Attal désigne les sénateurs comme responsable de son abandon éventuel. "Le président de la République s’est engagé à transmettre cette proposition au référendum. Il faut que les deux assemblées votent cela. Or les sénateurs ont modifié le texte et j’espère qu’ils vont se raviser."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

En marge des régionales à Montpellier, une candidate LREM remplaçante pour les départementales est apparue voilée sur les affiches de campagne.  Stanislas Guérini, le délégué général de LREM menace de lui retirer l'investiture du parti, si la photo n'est pas refaite sans signe religieux. "On ne souhaite pas présenter un.e candidat.e avec un signe ostensible religieux, c'est une question de choix politique" explique Gabriel Attal.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Léa Salamé
Léa Salamé