vidéo
Christophe Castaner ©AFP - ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Christophe Castaner ©AFP - ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Christophe Castaner ©AFP - ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Publicité
Résumé

Christophe Castaner, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale et député des Alpes-de-Haute-Provence, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

avec :

Christophe Castaner (Ancien ministre de l'Intérieur, président du groupe LREM à l'assemblée nationale).

En savoir plus

Christophe Castaner réagit à l'utilisation du terme "emmerder" par Emmanuel Macron, et à l'augmentation du nombre de manifestants contre le pass vaccinal ce week-end. 

"Le résultat c'est une dynamique vaccinale qui se poursuit. Je crois qu'il faut cesser le mauvais procès. Le président de la République a dit que nous avions une méthode de gestion contre la Covid : de faire porter l'effort au maximum sur les non vaccinés, et de pousser les non-vaccinés à la vaccination". 

Publicité

La vaccination est plus importante que le débat sémantique ou les petites polémiques, c'est ce qui protège les Français.

Le projet de loi sur le pass vaccinal arrive au Sénat ce lundi

Le texte sur le pass vaccinal arrive au Sénat, où les Sénateurs souhaitent qu'il soit limité dans le temps. "Il n'a pas vocation à être illimité dans le temps", précise Christophe Castaner. 

Personne n'entend faire du pass vaccinal une mesure permanente.

Mais selon lui pour l'instant, "le sujet n'est pas de présupposer la fin, il est de se battre avec toutes les armes possibles pour faire reculer le Covid en France".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Un contrôle par les cafetiers maintenu ?

Il y a également un débat autour de la possibilité des cafetiers de contrôler l'identité des détenteurs du pass vaccinal, pour vérifier qu'il s'agit bien du leur. La défenseure des droits a dit son inquiétude sur la question. "Nous avons repris expressément la formule juridique qui s'applique pour le restaurateur ou le cafetier lorsqu'il contrôle un chèque", explique Christophe Castaner. 

Personne n'est choqué quand un restaurateur demande une carte d'identité pour contrôler un chèque.

Il insiste sur le maintien de cette disposition. "Je pense que les contrôles sont nécessaires face à l'organisation d'u système de faux pass, un système criminel". 

Protocole sanitaire à l'école : "J'entends la colère, les angoisses"

Le gouvernement laisse-t-il circuler le virus à l'école ? "Le choix qui a été fait est que les écoles puissent rester un maximum ouvertes, car les premières victimes d'une fermeture de l'école sont les élèves eux-mêmes", réitère Christophe Castaner. 

J'entends la colère, les inquiétudes, les angoisses.

"J'entends aussi la fatigue des directeurs d'établissements qui doivent gérer cette difficulté. Il n'empêche que nous devons tout faire pour maintenir les écoles ouvertes", poursuit-il. 

Les enseignants et directeurs d'écoles dénoncent une désorganisation totale et leurs syndicats appellent à une grève jeudi prochain. "C'est ensemble qu'on doit avancer", répond Christophe Castaner. "Nous devons les accompagner au maximum". 

Valérie Pécresse avait proposé de reporter d'une semaine la rentrée scolaire, pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas fait ce choix ? "Certains pays ont fait le choix de fermer complètement, je pense que c'est une mauvaise solution", commente Christophe Castaner. 

Il faut alléger le protocole chaque fois que les autorités sanitaires le conseillent et pas en fonction des opportunités politiques.

Un système de tests saturés

Les laboratoires croulent notamment sous le nombre de tests PCR à analyser. "Avant de changer de méthode, renforçons-là. Le gouvernement a annoncé ce week-end que plusieurs centaines de centres de dépistage et de tests seront ouverts dans les jours qui viennent", avance Christophe Castaner. 

La politique de tests est essentielle, nous devons l'améliorer encore et c'est ce que nous faisons. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Défiance vis à vis des élus

Il évoque l'agression cette nuit d'un député agressé devant chez lui par des anti-passe sanitaire à Saint-Pierre-et-Miquelon.

C'est la lâcheté face à un homme seul, qui est sorti pour essayer de discuter. Ils lui ont jeté des algues. 

"Il y a eu 322 menaces contre des députés en 2021, dont les deux-tiers contre des députés de la république en marche", précise-t-il.

Place de l'extrême droite en France

L'extrême droite est à plus de 30% d'intentions de vote dans les sondages si on additionne les scores de Marine le Pen et d'Eric Zemmour. Emmanuel Macron porte-il une responsabilité dans cette droitisation, comme l'avance Thomas Piketty ? 

"C'est un peu facile d'expliquer que tout est la faute d'Emmanuel Macron. A un moment donné, ceux qui ont été en responsabilité depuis 30 ans doivent aussi s'interroger."

Il ajoute que la lutte contre l'extrême-droite "est un combat qu'on ne gagne pas en quelques années". 

La vaccination obligatoire

"Les pays qui pour l'instant l'ont choisi n'ont pas un taux de vaccination supérieur à celui de la France, donc on n'est pas sûre que ça marche", conclut-il. 

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Collaboration
Stéphanie Boutonnat
Collaboration